Actualités | Audio/Vidéo | Evènements | DIY | Domotique | Informatique | Maison | Mobile | Sécurité

Quand la domotique gère l’univers des objets connectés (Partie 1/4)

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 39
MauvaisTrès bien 

Petit à petit les objets connectés prennent une place prépondérante dans nos habitations. Ainsi, nous nous retrouvons avec des bracelets, des smartwatchs, des smartphones, des balances, des lampes…tous connectés, que nous pouvons administrer par le biais d’une application, d’un site web ou encore de sites d’automatisation de tâches comme IFTTT. Mais après cela, qu’en est-il lorsque vous désirez que votre musique se lance lorsque vos volets s’ouvrent ? Qu’en est-il lorsque vous souhaitez éteindre toutes vos lampes Philips Hue lorsque vous quittez votre habitat ?

En effet, la multiplication des objets entraîne aussi la multiplication des interfaces de gestion et on se retrouve vite avec une application pour chaque objet connecté…est-ce ainsi que nous devrons gérer notre habitat dans le futur ? Bien sûr que non, car grâce à la domotique nous pouvons centraliser tous nos objets dans une même interface : celle de la box domotique, mais seulement si les constructeurs pensent à les livrer avec une API.

Aujourd’hui nous allons donc nous attaquer à cette partie intéressante de la domotique : comment intégrer nos objets connectés dans notre interface et nos scénarios !

Et pour être certain de prendre un cas concret, je vous propose de marier diverses technologies : NFC, Wifi, Z-Wave, Ethernet ainsi que divers systèmes : Android, Home Center, DSM, Sarah, Sonos … Ce sujet va être traité en 4 articles qui seront publiés tout au long de cette semaine.

Ce que nous allons mettre en place aujourd’hui peut sembler être tiré d’une série de science fiction comme Iron Man, mais croyez-moi, c’est totalement fonctionnel et vous allez pouvoir en profiter dès la fin de ce tuto, chez vous !

Comme vous avez pu le voir, nous allons donc mettre en place un réveil, tout simplement !

Et voici son fonctionnement :

N’ayant jamais les mêmes horaires de réveil, je passe par mon smartphone pour me réveiller le matin. Je trouve cette solution pratique et je m’aperçois également que la majorité de mes connaissances utilise cette fonctionnalité pour se réveiller.

Cependant, diverses études ont prouvé qu’un réveil en douceur, par le biais d’une luminothérapie adaptée, permet de se lever plus facilement tout en étant en forme.

Un cycle de sommeil complet s’étale approximativement sur 90min, mais ce cycle est divisé en plusieurs phases, l’objectif est de se réveiller dans la phase de sommeil lent-léger et pour cela, la lumière peut influer sur le fait que le corps va de nouveau rentrer dans un cycle de sommeil ou tout simplement décider de rester dans une phase de sommeil léger.

C’est sur ces études que j’ai basé mon scénario. L’objectif est donc de générer une aube dans la chambre afin de préparer le corps à s’éveiller, ainsi, lorsque le réveil sonnera, nous aurons une sensation de pleine forme et il sera moins difficile de se lever.

 

Un bon timing consiste donc à simuler une aube de 20min puis de lancer votre musique préférée pour vous réveiller, dès lors, vous aurez la possibilité comme sur tout réveil de :

- Vous lever : cela enclenchera la lecture de l’heure et de la météo tout en ouvrant vos volets

- De faire un « snooze », c’est-à-dire repousser votre réveil de 10min

- De tout stopper : vous décider de rester au lit pour une durée indéterminée et vous coupez votre réveil.

 

Pour cela, nous allons avoir besoin de quelques pré-requis :

- Avoir un smartphone tournant sous Android

- Avoir l’application Tasker : https://play.google.com/store/apps/details?id=net.dinglisch.android.taskerm&hl=fr

- Avoir installé son plugin AutoAlarm : https://play.google.com/store/apps/details?id=com.joaomgcd.autoalarm&hl=fr

- Avoir l’application Trigger : https://play.google.com/store/apps/details?id=com.jwsoft.nfcactionlauncher&hl=fr

- Avoir des tags NFC : http://www.amazon.fr/gp/product/B008JW5QZ0/ref=pd_lpo_sbs_dp_ss_1?pf_rd_p=479289967&pf_rd_s=lpo-top-stripe&pf_rd_t=201&pf_rd_i=B008AD6JX6&pf_rd_m=A1X6FK5RDHNB96&pf_rd_r=07QDQABTB1WNWZ1V5FW8

- Avoir S.A.R.A.H. installé sur un ordinateur : http://www.touteladomotique.com/index.php?option=com_content&view=article&id=1141:installation-de-sarah-de-jp-encausse-sur-le-brix-de-gigabyte&catid=5:domotique&Itemid=89#.UzrWI61_s7Y

- Posséder une Fibaro avec possibilité de faire du LUA

- Posséder un serveur pouvant exécuter des scripts php type DSM ou Xpenology : http://maison-et-domotique.com/books/guide-installer-xpenology-sur-le-micro-serveur-hp-proliant

- Avoir un système d’enceinte administrable par commandes HTTP type Sonos

- Avoir des lumières administrables par commandes HTTP type Philips Hue

- Avoir défini des IP fixes pour tous ses éléments réseaux (exemple pour Freebox Révolution : http://myfox.forumactif.org/t1360-tutoriel-ip-fixe-sous-freebox-v6)

 

Avoir de la volonté et un petit peu de temps pour automatiser son habitation.

Maintenant, nous y sommes. Nous allons aborder les choses sérieuses, et nous allons le faire en 3 étapes :

- Configuration et paramétrage de Sonos, SARAH et Philips Hue

- Configuration des scènes et des modules Home Center

- Configuration de Tasker, Trigger et NFC

 

Configuration du script Sonos

Je me suis appuyé sur une classe php élaborée par Fabien et récupéré sur son Github : https://github.com/DjMomo/sonos

Afin d’utiliser des scripts php sur un Synology, il faut tout d’abord se rendre dans Panneau de configuration —> Service Web puis cocher les cases Activer Web Station et Activer un site Web personnel

Ensuite, rendez-vous dans Paramètres PHP et cocher la case Activer le cache PHP

Maintenant, nous avons un dossier www ou web dans le répertoire d’accueil de notre NAS.

Pour rendre le tout fonctionnel, il faut partager ces dossiers en se rendant dans Dossier partagé —> web ou www —> permissions et rajoutez guest en Lecture/écriture

Enfin, pour être sur que tout le monde y a accès, une dernière étape consiste à permettre l’accès aux divers services de fichiers et dans notre cas Windows. Pour cela, nous nous rendons dans Services de fichiers —> Win/Mac/NFS puis on coche la case Activer le service de fichiers Windows.

Pour ma part, j’ai créé des sous-dossier scriptsyno/sonos dans le dossier web, afin d’y mettre tous mes scripts Sonos.

Si vous êtes sur une version antérieure à la version 5 de DSM, vous pouvez vous référer à l’excellent tuto de Cédric ici : http://maison-et-domotique.com/books/heberger-ses-scripts-domotiques-sur-son-synology

Dans ce dossier Sonos nous allons également créer un dossier audio qui sera utilisé par le script pour y stocker les messages générés par SARAH.

Afin que Sonos puisse y accéder, il faut l’ajouter à notre bibliothèque dans l’application Sonos, pour cela, rendez-vous dans l’application Sonos (pour la version Mac) puis Sonos —> Préférences —> Bibliothèque musicale, dans l’onglet Dossier, cliquez sur le + puis sélectionnez Sur un périphérique réseau tel qu’un NAS puis Suivant et la vous devrez entrer l’adresse du dossier fraichement créé comme :

Et ensuite entrez vos login et mot de passe :

 

Puis une fois que vous avez cliqué sur Suivant, votre dossier fera maintenant parti de la Bibliothèque musicale de votre système Sonos.

Maintenant nous allons mettre les scripts Sonos (les fichiers php) téléchargés ici : https://github.com/DjMomo/sonos/archive/master.zip dans notre dossier web/scriptsyno/Sonos

Je possède une enceinte Play 3 dans la chambre est c’est elle qui va diffuser la musique et les annonces sonores. Je vais donc récupérer son adresse IP dans l’application Sonos —> A propos de Sonos

Ici donc : « 192.168.1.33 », nous allons mettre cette adresse IP dans le fichier sonos.tts.php après $IP_sonos_1 et dans $directory mettre « nomdevotresynology/web/scriptsyno/Sonos »

J’ai également créé deux fichiers sonos.play.php et sonos.stop.php avec respectivement comme contenu : sonos.play.php

sonos.stop.php

Vous pouvez dès à présent tester le fonctionnement du système en tapant dans un navigateur quelconque une commande du type :

http://adresseipdusynology/scriptsyno/Sonos/sonos.tts.php?message=ceci%20est%20un%20test

Vous devriez entendre « Ceci est un test » par le biais de votre enceinte Sonos !
Si vous désirez en plus gérer le volume, il vous suffit de rajouter &volume=xx à la fin de la commande avec x un chiffre compris entre 0 et 100.

Ainsi http://adresseipdusynology/scriptsyno/Sonos/sonos.tts.php?message=ceci%20est%20un%20test&volume=100 prononcera « Ceci est un test » avec le volume maximum de votre enceinte.

Attention, vous devez absolument disposer d’une connexion internet. En effet, ce script utilise le tts (synthétiseur vocal) de google. C’est pour cela, que l’on a un dossier audio, celui-ci permet d’accueillir les fichiers mp3 générés grâce au tts google.


Si vous désirer tester le fonctionnement de ce système il suffit de taper dans votre navigateur favori :
http://translate.google.com/translate_tts?q=texteàsynthétiser&tl=languesouhaitée:fr

Nous allons passer à la configuration de SARAH.

 

Configuration de SARAH

Je ne vais pas revenir dans cette partie sur l’installation de SARAH et de sa configuration, vous pouvez vous référez à l’article précédent : Installation de S.A.R.A.H. de JP Encausse sur le Brix de Gigabyte http://www.touteladomotique.com/index.php?option=com_content&view=article&id=1141:installation-de-sarah-de-jp-encausse-sur-le-brix-de-gigabyte&catid=5:domotique&Itemid=89#.Uz1gMq1_s7Y

Nous allons simplement installer et modifier le script meteo2 de Vincent Lagavre.

Pour cela, rien de simple, allez dans le store de plugins de SARAH et installer le plugin.

Une fois installé, vous allez retrouver la tuile correspondante au plugin sur la page principale de SARAH.

Nous allons légèrement modifier ce plugin afin d’avoir l’heure et notre météo dès notre réveil.

Concernant la configuration du plugin pour votre ville, je vous laisse consulter la documentation qui  est très bien faite.

Rendons nous donc dans la partie édition du plugin puis meteo2.js

Repérez les lignes suivantes

Que nous disent ces lignes ?

Nous créons une variable tts dans laquelle nous venons y mettre le texte à synthétiser et à la fin nous renvoyons ce texte au callback de SARAH qui va naturellement le sonoriser sur les enceintes connectées à l’ordinateur sur lequel elle est installée.

Notre objectif est donc de renvoyer ce texte vers notre script Sonos et donc vers notre enceinte.

Pour cela, nous allons modifier ces lignes comme suit :

Ici, nous avons inclus le petit script d’origine qui donne l’heure et modifié légèrement le plugin météo afin qu’il soit plus personnalisé !

Puis, plutôt que de transférer le texte vers le tts de SARAH, nous l’envoyons à notre script Sonos.

Pour vérifier son bon fonctionnement, il suffit de demander la météo à SARAH, pour ma part : « Sarah, quelle est la météo à Montpellier ? »

Ceci va donc déclencher le script et l’enceinte concernée va lire le texte du plugin !

Nous venons de finir la partie audio, nous allons maintenant nous attaquer à la partie éclairage.

 

Configuration des lampes Philips Hue

Afin de pouvoir contrôler nos ampoules, il faut être référencé auprès du Hub Philips. Pour cela, on va s’appuyer sur un tuto disponible ici http://hue.igeoloc.com/.

Dans un premier temps il va falloir télécharger le script d’enregistrement, extraire les fichiers php dans le dossier web de votre Synology et le compléter : http://hue.igeoloc.com/hue.rar

Dans le fichier hue.inc.php complétez les renseignements de cette manière :

<?php

$server="192.168.1.20";

$user="user1234567890";

$device="Fibaro";

?>

 

- où $server correspond à l’adresse IP du pont Hue

- où $user sera votre nom d’utilisateur composé de lettres et chiffres, pas d'accents, 10 caractères minimum

- où $device sera le nom de l’application qui utilisera le système (sans importance, mais doit être indiqué)

 

Deux solutions vous permettent de récupérer l’adresse IP du pont Hue

- En vous connectant sur le site de Philips Hue : http://www.meethue.com/fr-FR , Puis Connection / Inscription -> Entrer vos identifiants ou créer en -> Connexion -> Mon Hue -> Mes réglages -> Mon Pont -> M’en présenter plus -> Adresse IP interne

- Ou lancer l’application Hue -> faites monter l’onglet -> Roue de configuration -> Mon Pont -> direccion IP (je ne sais pas pourquoi c’est en espagnol…)

 

Une fois complété, nous allons passer à l’enregistrement effectif. Pour cela, appuyez sur le bouton central de votre pond Hue puis lancer cette commande dans votre navigateur : « http://ipdevotresynology/register.php »

Si tout se passe bien le user indiqué à maintenant les droits pour pouvoir contrôler vos ampoules. Vous pourrez supprimer les fichiers extraits de hue.rar, nous n’en aurons plus l’utilité.

Je vous propose de revenir demain pour voir la suite, notamment la configuration de la box Fibaro.

Vous n'avez pas compris un point ? Vous vous posez une question ? Vous pouvez nous contacter via le bouton Assistance sur votre gauche. N'hésitez pas à demander un rendez-vous téléphonique avec Domotics.

Vous avez aimé cet article ? Vous pouvez le partager sur vos réseaux sociaux pour soutenir son auteur et l'encourager à écrire de nouveaux articles ...

 

Cet article vous est proposé par Angelo B.: Angelo, passionné de nouvelles technologies, n'hésite pas à acquérir les objets les plus innovants afin de pouvoir partager ses expériences et ressentis, et les intégrer dans son habitat. Ainsi, il s'est lancé dans la création d'un bureau d'études en domotique : Hestia Conception. N'hésitez pas à échanger avec lui et si vous avez un projet, rendez-vous sur www.hestiaconception.com !

Mise à jour le Dimanche, 27 Avril 2014 21:56  

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Recherche

Newsletter ?

Bon Plan

Instagram

Publicité



Connexion