Actualités | Audio/Vidéo | Evènements | DIY | Domotique | Informatique | Maison | Mobile | Sécurité

La domotique: Un marché qui a du mal à percer

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 5
MauvaisTrès bien 

Il y a encore peu de temps, nous évoquions fréquemment le terme de domotique. La domotique, qui existe depuis plus d’une vingtaine d’années n’a pas réellement réussi à trouver son public. En effet, les technologies, l’ergonomie, l’installation et surtout les tarifs, réservés l’accès d’une maison domotique à une élite. Aujourd’hui encore, les préjugés sont toujours de mises et il n’est pas rare d’entendre : « La domotique ? Quand je serais riche ! » ou encore « Et si le courant se coupe, comment fais-tu ? »

 


Ces questions prouvent bien que la communication des acteurs de la domotique n’a pas eu l’effet escompté tant et si bien que même s’il existe de nombreuses offres abordables, de nombreux professionnels qualifiés et surtout de gros de l’industrie tel que Somfy, essayant de s’approprier le marché, tous ont du mal à imposer le terme domotique et voir leurs ventes s’envoler.

Mais la domotique, au fond, qu’est ce que c’est ?

Pour résumer rapidement, il s’agit par le biais de capteurs, d’actionneurs et d’une box domotique de pouvoir administrer son habitat de chez soi ou de l’extérieur,  dans le but de réaliser des économies d’énergie, d’assurer la sécurité des biens et des personnes, de pouvoir gérer ses flux audios et vidéos, tout cela parsemé d’automatisation grâce aux scénarios.

Ainsi, vos lumières pourront se déclencher lorsque vous entrez dans une pièce, votre thermostat pourra adapter la température en fonction de votre présence et de la température extérieure, le système d’alarme s’enclenchera lorsque vous quitterez la maison et cela enclenchera la fermeture des ouvrants, bref, une multitude de petits scénarios très utiles venant augmenter considérablement le confort de l’utilisateur.

De plus, les scénarios n’ont pas réellement de limite, seul votre équipement pourra vous en imposer.

 

Dès lors, pourquoi tout le monde ne possède-t-il pas un système comme celui-ci ?

Plusieurs éléments rentrent en considération mais le prix reste l’élément perturbateur. Mais en parlant prix, qui est capable aujourd’hui de dire combien coûte une installation, comme ça, en interrogation surprise ?

Pour être honnête, pas grand monde…et pourquoi ? Tout simplement parce que la domotique ne découle pas d’une seule lignée de corps de métier, comme pourrait l’être l’électricité ou le bâtie. En effet, nous avons à faire à une multitude de descendants se ralliant au même terme. Je vais tenter d’éclairer votre lanterne.

Il y a tout d’abord l’origine électrique, la première. Ici la volonté est de pouvoir câbler tout notre équipement, du tableau électrique, en passant par votre interrupteur jusqu’à la prise ou la lumière, ainsi, ces travaux nécessitent d’être en cours de construction ou de faire une rénovation totale. La technologie employée pour ce type de construction est souvent le KNX, et est souvent installée par un électricien et oui, cette technologie est très coûteuse et c’est essentiellement de là que sont apparus les premiers préjugés de la domotique : installation, coût, temps…même si aujourd’hui, cette filière à beaucoup évolué et a réussi à travailler sur ses faiblesses, tout en capitalisant sur ses forces : installation pérenne, durable et pour ne citer que ce que j’ai pu entendre dans le métier : « si c’est câblé, c’est fonctionnel », nous restons tout de même sur une approche qui se limite qu’à une population de personnes ayant pensé domotique dès le début que ce soit au niveau investissement financier que travaux. Vous aurez un habitat souvent pourvu de nombreux boutons sur vos murs et si vous désirez avoir une belle interface, il vous faudra investir dans une box compatible KNX qui vous permettra de gérer votre installation par le biais de smartphones ou tablettes.

 



Mais ces dernières années nous faisons face à une nouvelle typologie de domotique : le sans-fil. En quoi cela consiste-t-il ?

Vous allez donc acquérir dans un premier temps une box, et croyez-moi, c’est ici que ça commence à se compliquer. Il va falloir choisir votre box en fonction de vos besoins, normal me direz vous, mais pas tant que ça. Ainsi, les nombreuses offres vont vous faire tourner la tête telle une girouette. En effet, il existe de nombreux protocoles de communications (Z-wave, Zigbee, EnOcean…) qui possèdent chacun leurs avantages et leurs inconvénients, mais surtout : leurs composants ! Ainsi, pas question d’acheter une box Z-wave et de vouloir ensuite y adjoindre un interrupteur EnOcean ! Sauf si, vous possédez le module de la box qui permet de contrôler ce module ou encore que vous possédiez une autre box que vous avez mis en esclave et que vous pouvez contrôler grâce à la première…bref, vous vous dites que c’est du chinois, et vous avez raison ! Les trops nombreuses offres, que ce soient des spécialistes ou des grandes et moyennes surfaces, viennent faire de la domotique un monde peu clair où l’utilisateur final s’y perd et ne souhaite de ce fait peu ou pas s’y intéresser. Mais qui donc appeler ? L’électricien ? Le domoticien ? L’expert de chez Castorama ?…ne parlons pas des promoteurs ou des architectes qui ont décidé d’éviter les problèmes en évitant de proposer autre chose que des ouvrants administrables avec une seule télécommande. Et je les comprends ! Ils essayent d’anticiper l’avenir et en 20 ans, il n’y a toujours rien de concret pour l’utilisateur final.




Est-ce que la partie est pour autant perdue ? Non, bien au contraire, la résistance s’organise !

Les acteurs influents du marché commencent à se mobiliser. Ainsi vois le jour la Fédération Française de Domotique. Son objectif ? Contribuer au développement du marché ! Comment ? Tout d’abord en réunissant les acteurs, plus on est, plus on a de chances d’avoir un impact auprès des consommateurs. Puis, il faut hiérarchiser ses acteurs, en effet, comme nous l’avons vu, il y a de nombreux métiers au sein même de la domotique et chaque élément vient compléter les autres, chacun possède des compétences, le consommateur va ainsi pouvoir avoir des offres construites en fonction de ses réels besoins et pouvoir comparer.

Les fournisseurs ont également une part importante dans le marché. En effet, ils peuvent être en contact direct avec le client et ainsi pouvoir se créer un réseau de spécialistes qu’ils vont sollicité en fonction de la demande des clients : manque de compétences, manque de temps…

Enfin, la dernière partie, les bloggeurs. Ceux qui font vivre la domotique depuis des années, par passion. Souvent pas issu de ce monde, c’est pourtant eux qui réalisent les tutos, qui conseillent, qui permettent de faire le DIY (le fait le toi-même) car oui, il ne faut pas se voiler la face, la domotique suit la même trajectoire que l’informatique : au début, tout le monde transportait son ordinateur au magasin du coin, puis petit à petit, on faisait appel à un ami avec lequel on échangeait des services et enfin, nous étions assez compétents pour régler nos propres soucis grâce au forum et nouveaux moyens de communications.

C’est ainsi qu’une industrie se met en marche, dans le but d’attirer le consommateur et lui faire comprendre que le monde de la domotique a changé, et qu’il peut dès à présent y prendre part et enfin passer le cap d’une maison domotisée.

Mais de son côté, le consommateur a-t-il vraiment attendu qu’un coup de pied dans la fourmilière soit mis afin d’avoir une maison qui s’adapte à ses besoins et envies ? Je ne pense pas…

Vous n'avez pas compris un point ? Vous vous posez une question ? Vous pouvez nous contacter via le bouton Assistance sur votre gauche. N'hésitez pas à demander un rendez-vous téléphonique avec Domotics.

Vous avez aimé cet article ? Vous pouvez le partager sur vos réseaux sociaux pour soutenir son auteur et l'encourager à écrire de nouveaux articles ...

 

Cet article vous est proposé par Angelo B.: Angelo, passionné de nouvelles technologies, n'hésite pas à acquérir les objets les plus innovants afin de pouvoir partager ses expériences et ressentis, et les intégrer dans son habitat. Ainsi, il s'est lancé dans la création d'un bureau d'études en domotique : Hestia Conception. N'hésitez pas à échanger avec lui et si vous avez un projet, rendez-vous sur www.hestiaconception.com !

Mise à jour le Mardi, 10 Juin 2014 21:40  

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Recherche

Newsletter ?

Bon Plan

Instagram

Publicité



Connexion