Actualités | Audio/Vidéo | Evènements | DIY | Domotique | Informatique | Maison | Mobile | Sécurité

#Tuto : Domotisation de la porte de garage

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 11
MauvaisTrès bien 

Aujourd'hui, Jean-Charles vient nous proposer un article sur la domotisation de la porte de son garage. Un exemple concret qui montre ce qu'on peut faire de nos jours pour piloter et surveiller la porte de son garage. Ce type d'installation est possible sur toutes les portes automatiques. La plupart des marques proposent une entrée sur le moteur pour contrôler celui-ci depuis un système extérieur (alarme, box domotique, ...). N'hésitez pas à passer par notre assistance pour discuter de votre portail et avant de vous lancer !

Je vous laisse maintenir lire l'article de Jean-Charles ...

 

Un peu de contexte pour vous exprimer la raison de cette opération : Je suis parti en congé (avec tout le monde, vous en comprendrez bien l’état de nervosité de cet instant), et j’ai laissé la porte de garage ouverte. 2 jours après et une bonne discussion avec mon voisin par téléphone (et la prévision d’une bonne bouteille au retour, avec un sourire de tête en l’air), la porte a pu être fermée. Encore Merci à lui, car cela aurait pu être gênant.

 

L’objectif est donc clair : Fermer la porte sectionnelle à distance au cas ou.

L’enjeux reste aussi sur la sécurité des personnes, et se donner tout un ensemble de moyen de contrôle en se posant des questions simples : Est ce qu’il y a quelqu’un ? et cela depuis quand ? et qu’elle est le vrai état de l’ouverture/fermeture ?

L’installation d’origine est faite sur la base de matériel de la marque CAME, incluant une boite relai pour prendre en charge sur une même télécommande les lumières extérieures, le portail et le garage.

 

Les points que j’ai du vérifier :

1)    Qu’est ce que je dois prendre pour intégrer cet interrupteur domotique ? (Merci à David pour son aide précieuse dans mes choix)

2)    Comment ça marche sans perturber le fonctionnement actuel ? (sinon je prenais un risque sur l’usage actuel)

3)    Résoudre le comment pour la sécurité et faire mes choix

4)    Acheter bien entendu

 

Mes outils et accessoires sont :

-    Multimètre, pince,

-    Tournevis,

-    stylo détecteur de courant

-    Wago

 

Les choix pris pour les équipements domotiques sont :

-    Pour l’interrupteur, j’ai pris le Fibaro FGS-211 qui a pour principe de gérer différentes charges.

-    Pour l’état de la porte sectionnelle, j’ai pris le détecteur de porte de garage Z-Wave ZG8101.  C’est un accéléromètre tout simple et qui permet de savoir dans mon cas si la porte est en position horizontale ou verticale.

-    J’ai aussi fait un complément avec une caméra Tenvis IP pour me permettre de visualiser à distance et être sûr avec de déclencher toute action. Pour bien faire, je vais poser un capteur de présence aussi en plus, car  la porte est grande (double) et très lourde (isolée), donc je désire éviter toute erreur et ajouter cela dans la programmation de la box.

-    Ceci dit, j’hésite encore sur le choix pour ce capteur car j’ai encore une place dispo sur le FGS-211, et cela me permettrait de ne pas avoir à gérer un objet avec une pile. J’ai aussi la possibilité EnOcean, et cela me fait acheter un module pour la box, ou je prends un simple capteur, qui dit que le pile va durer. En attendant, je fais l’usage du FGMS tout fraichement reçu.

 

L’étape une a été la plus sympathique, c’est le montage sur la porte de garage du détecteur ZG8101. On associe, on fixe et hop le résultat sur l’eedomus.

Ca encourage pour la suite.

 

L’étape deux a été la plus studieuse, car il faut intégrer ce module dans la grosse boite (qui a de la place).  Je n’ai fait aucun paramétrage radio, et j’ai juste mis en place une règle afin d’harmoniser les 2 télécommandes et le figaro. La mise en place de cette règle a été faite suite à un test infructueux. Je me suis rendu compte que le fibaro prenait la main sur le relai CAME, ne le libérait pas, et provoquait donc un disfonctionnement. Typiquement, après ouverture par le fibaro de la porte, je ne pouvais la fermer avec la télécommande.

 

Pour cela, j’ai crée un scénario à 2 états et une macro pour libérer le relai lorsque je lançais la commande depuis l’interface eedomus. J’ai pu comprendre cela après différents tests entre les télécommandes, la commande manuelle, la config du module et l’interface eedomus.

L’étape 3 était simple aussi, car j’ai installé après multiples lectures sur le forum une simple caméra IP en wifi, établit 2 scénarios sur la eedomus en plus de ceux qui sont pré-intégrés.

Le premier scénario a été d’enregistrer des positions de la caméra et d’envoyer un ordre à la caméra pour qu’elle se déplace vers cette position

Le second scénario concerne la détection et l’envoie de photos en fonction de l’heure.

 

Le point dur que j’ai rencontré a été de comprendre le comment fonctionner le matériel CAME (merci au multimètre), et d’ajouter le FGS en complément sans tout casser sur le fonctionnement actuel qui convient.

La dernière étape est l’intégration d’un module de type capteur de présence. Ce dernier a juste pour objectif  de bloquer le fonctionnement de la porte au cas ou. Ce n’est pas de la sécurité au sens propre car il peut y avoir de la latence entre le capteur, l’eedomus et le fibaro. Même si je n’ai pas latence aujourd’hui, il est tout à fait possible d’en avoir un jour. Je le pose malgré tout pour le moment, et j’ai fait un scénario simple pour bloquer une malencontreuse manipulation via un smartphone par exemple.

 

En conclusion

L’eedomus a encore bien répondu présente dans cet usage, et m’a grandement facilité la tâche. Cela ne m’a pas pris beaucoup de temps au sens montage. C’est surtout l’étape test qui m’a pris quasiment 3H afin d’être sûr des multiples scénarios pour le fonctionnement « optimal ». On s’y est mis à deux pour tout vérifier.

 

A gauche, il y a la création d’un état virtuel qui me calcule la position de la porte à un instant t.

 

Lorsque l’état passe à demande de fermeture, je lance juste une action pour que la caméra bouge et prenne une photo.

Lorsque l’état passe à 50%, j’ai juste fait un contrôle avec le FGMS pour vérifier si il y a du mouvement ou non. Ce fonctionnement, je le rappelle n’est pas gage de sécurité. Il est juste là pour prévenir.

Pour la position de la caméra, c’est assez simple car elle est IP avec une API.

 

Le dernier point est l’automatisation de la porte sectionnelle qui s’effectue par un état  type actionneur, sur lequel j’exécute une macro automatique et permet de libérer le circuit après avoir exécuter la commande.

 

Cette macro permet d’activer le circuit du figaro en cohérence avec le relai du CAME. C’est les états simple de type on/off.

L’opération est donc un succès, car personne n’a vu les modifications, l’usage courant est le même et j’ai pu me rajouter un moyen simple de contrôle à distance. (Mon objectif)

Il me reste une dernière chose à faire pour ce lieu et j’attends un WE pour finaliser cela : Refaire la multi-prise en version « protégé ».

En prévision, j’ai aussi préparé la gestion de l’éclairage à partir de la même boite CAME. Et je n’ai pas encore tout pigé sur le fonctionnement. Je suppose qu’il faut que je reparte sur un FGS-211 pour ne pas avoir de problème de charge. J’ai posé les WAGO en attente afin de ne pas avoir à tout démonter/remonter.

 

Merci Jean-Charles pour ce tutorial qui donne envie de faire pareil chez soi ;-)

 

Vous n'avez pas compris un point ? Vous vous posez une question ? Vous pouvez nous contacter via le bouton Assistance sur votre gauche. N'hésitez pas à demander un rendez-vous téléphonique avec Domotics.

Vous avez aimé cet article ? Vous pouvez le partager sur vos réseaux sociaux pour soutenir son auteur et l'encourager à écrire de nouveaux articles ...

 

Cet article vous est proposé par Domotics: Domotics habite dans la région Toulousaine. Il est ingénieur en informatique et électronicien amateur. La domotique est pour lui une passion qu'il pratique depuis 1999. En 2003, il décide de partager ses expériences sur le magazine et le forum de touteladomotique.com.

En 2014, il crée sa société de conseils en Domotique ID2domotique.com et sa boutique en ligne laboutiquededomotique.com. Profitez de l'expérience et l'expertise de Domotics en faisant appel à ses services. Les conseils sont gratuits ...

Mise à jour le Lundi, 24 Novembre 2014 21:09  

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Recherche

Newsletter ?

Bon Plan

Instagram

Publicité



Connexion