Actualités | Audio/Vidéo | Evènements | DIY | Domotique | Informatique | Maison | Mobile | Sécurité

La sirène #DIY de Yannick

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 1
MauvaisTrès bien 

Au travers de cet article, je partage une petite idée que j’ai eue : "Utiliser un ampli Home Cinéma comme sirène d'intérieure". L’implémentation présentée est spécifique à mon installation, mais peut être adaptée facilement avec un matériel différent.

 

1 - Principe

Je possède une installation Home Cinéma 5 .1 : un ampli audio/vidéo + 1 caisson de basses + 5 enceintes. Idéal pour une bonne immersion sonore lors de la visualisation de films, et aussi suffisant pour écouter de la musique. Autant dire qu’avec ce genre d’équipement, on peut faire péter le son !

Et en parlant de faire péter le son, à force de vouloir domotiser tout ce qui peut l’être chez moi, l’idée m’est venue de me servir du home cinéma pour faire office de… sirène intérieure !

Attention, ce « détournement » d’ampli ne peut pas se substituer à une vraie sirène (voir les limites en fin d’article), mais peut être un vrai complément.

Le principe consiste, en cas d’effraction, à faire lire un fichier son à l’ampli (ex : son de sirène) depuis le cerveau de l’installation domotique.

Il suffirait de pouvoir, depuis la box domotique :

-    allumer l’ampli,

-    forcer le son de l’ampli au maximum,

-    faire lire un fichier son.

 

2 - Prérequis matériel

Mais comment faire communiquer le cerveau de l’installation domotique (une box domotique dans mon cas) avec un ampli ?

Au niveau matériel, la réponse est plurielle, il y a plusieurs solutions qui dépendent des protocoles de communication supportés par l’ampli et la box domotique:

-    si l’ampli peut uniquement être piloté par infrarouge, peu de box domotiques supportent nativement l’infrarouge et il y a de fortes chances qu’il faille une passerelle infrarouge, par exemple une passerelle infrarouge / USB comme l’USBUIRT ou l’IRTrans USB, ou une passerelle infrarouge / Ethernet comme le Kira128 ou  l’IRTrans Ethernet

-    si l’ampli possède une connexion réseau (comme beaucoup d’amplis A/V récents), alors aucune passerelle physique n’est nécessaire !
En ce qui me concerne, j’ai à disposition:

-    une box domotique : Vera Lite UI5 (eh oui, certains s’accrochent encore ☺),

-    un ampli A/V: Onkyo TX-NR515,

-    un NAS Synology (facultatif, fichier où est stocké le fichier son).

 

3 - Mise en œuvre avec la Vera

L’ampli réseau est connecté en filaire (RJ45) à la box ADSL. Il supporte le Wake On Lan, et comme presque tous les amplis réseau la marque fait partie de la DLNA (Digital Living Network Alliance), ce qui facilite son interopérabilité via le réseau.

La Vera possède un Market, et surtout une grande communauté d’utilisateurs passionnés qui ont développé des plugins pour quasiment tous les objets connectés.

 

3.1 - Plugin Onkyo

Pour pouvoir allumer l’ampli par le réseau, il n’existe pas de simple commande http, le protocole réseau utilisé par Onkyo est l’eISCP (ISCP over Ethernet), plus complexe… mais heureusement un plugin Onkyo existe, et permet de faire à peu près tout ce qu’on peut faire avec la télécommande.

Le plugin Onkyo s’installe depuis le Market, il faut se rendre sur https://apps.mios.com/, installer de préférence la dernière version 1.9.

 

Une fois installé, un nouveau device apparaît, il faut configurer l’adresse IP de l’ampli dans l’onglet « Settings » et on voit notamment les actions qui nous intéressent : On, Off et le contrôle du volume :

 

Remarque : on pourrait se contenter de ce plugin pour aussi lancer le fichier son situé sur le NAS (en simulant une à une les touches à appuyer sur la télécommande), c’est d’ailleurs ce que j’avais initialement fait, mais le temps d’exécution est beaucoup trop long : il se passait environ 45 secondes avant d’entendre le son ! Pour une « sirène », ce n’est pas acceptable.

 

3.2 - Plugin DLNA

Il faut donc utiliser le DLNA pour lancer le fichier son rapidement (car pas de navigation dans les menus). Et il existe aussi un plugin Vera pour le DLNA. J’en profite pour remercier grandement l’auteur « lolodomo » pour ce plugin (et pour tous ses autres plugins d’ailleurs : RFXCOM, Freebox, etc !! La Vera aurait un visage beaucoup plus terne sans lui ☺). Grâce à ce plugin gratuit, on peut sélectionner un fichier son sur n’importe quel serveur DLNA du réseau local (NAS Synology ici), et le lire depuis n’importe quel player DLNA du réseau local (ampli Onkyo ici), à la manière de BubbleUPnP sous Android.

Ce plugin s’installe aussi depuis le Market, il faut se rendre sur https://apps.mios.com/, installer de préférence la dernière version 1.3.

 

Retour sous la Vera, on se retrouve avec un nouveau module DLNA créé :

 

Pour faire lire par l’ampli un fichier son situé sur le NAS, il faut cliquer sur la clé à molette et procéder comme suit :

- définition du player DLNA : onglet « Settings », partie « New Settings », cliquer sur “Discover”, une fois la recherche terminée, cliquer sur le player concerné (l’ampli ici) et valider en cliquant sur « Select »

 

- définition du fichier son : onglet « Player », on lance « Discover Servers » pour scanner les serveurs DLNA du réseau local, puis dans « Media » on sélectionne le serveur DLNA (Synology ici), et on va chercher le fichier son dans l’arborescence du serveur en cliquant sur « Browse ». Enfin, on appuie sur « Play »

 

Ça marche ! On le verra par la suite, il faut noter le nom du fichier son généré à l’instant dans le champ « AVTransportURI » de l’onglet « Settings ».

Bon, c’est bien, mais il faut automatiser tout ça, et faire en sorte qu’en cas d’effraction, l’ampli-sirène fasse son boulot !

 

3.3 - Scène

Il faut donc créer une scène qui, en cas d’effraction :

- allume l’ampli (avec le plugin Onkyo)

- mette le volume à fond (avec le plugin Onkyo)

- et lance le fichier son sur le NAS (avec le plugin DLNA)

Pour faire cela, il n’y a pas autre choix que de passer par un script Lua :

 

Précisions sur les variables:

- id_ampli est le numéro du device de l’ampli sous la Vera,

- id_dlna est le numéro du device DLNA sous la Vera,

- ip_ampli est l’adresse IP de l’ampli sur le réseau local.

- id_mp3 est le nom du fichier son préalablement généré

Résultat : le son de la sirène met environ 7/8 secondes à retentir, le temps d’allumage est assez pénalisant (5 secondes). Cela reste correct quand même.

 

 

4 - Bilan

Avantages :

- Avec ce type de matériel (ampli réseau), cette solution permet de « simuler » une sirène intérieure pour un coût nul !

- Utilisé en complément d’une réelle sirène intérieure, je pense que c’est très efficace car un voleur ne pensera pas forcément qu’un son de sirène puisse sortir des enceintes, et mettra du temps avant de comprendre d’où vient le son. La sirène réelle fera alors office de fusible…

 

Inconvénients :

- Un délai de 7/8 secondes est à prévoir

- Lors de l’allumage, on peut entendre le bruit du relais interne de l’ampli, mais ce bruit est d’une part largement atténué si l’ampli est situé dans un meuble fermé, et d’autre part il est couvert par le son émis simultanément par une réelle sirène intérieure (conseillé)

 

Précaution : Pour que cela soit efficace, il faut que l’ampli ne soit pas très visible, au mieux invisible. Ce qui est mon cas : j’ai souhaité que l’installation multimédia soit la plus discrète possible, car ce genre de matériel n’est en général pas très sexy (j’ai des contraintes WAF assez fortes ☺). Donc l’ampli, ainsi que tout le matériel multimédia, se trouve dans le meuble TV fermé, complètement opaque, absolument rien n’est visible (j’utilise un système de déport infrarouge).

 

Vous n'avez pas compris un point ? Vous vous posez une question ? Vous pouvez nous contacter via le bouton Assistance sur votre gauche. N'hésitez pas à demander un rendez-vous téléphonique avec Domotics.

Vous avez aimé cet article ? Vous pouvez le partager sur vos réseaux sociaux pour soutenir son auteur et l'encourager à écrire de nouveaux articles ...

 

Cet article vous est proposé par YannickS: De formation ingénieur en mathématiques appliquées, je travaille dans le secteur Aéronautique en région Toulousaine. J'ai commencé à m'intéresser à la domotique en 2012 avec la construction de ma maison. C'est grâce au partage d'expériences de blogueurs que j'ai pu me documenter, choisir et mettre en place mon installation. Comme un juste retour, je partage à présent ma petite expérience sur ce sujet passionnant.

Mise à jour le Dimanche, 08 Mars 2015 23:40  

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Recherche

Newsletter ?

Bon Plan

Instagram

Publicité



Connexion