Actualités | Audio/Vidéo | Evènements | DIY | Domotique | Informatique | Maison | Mobile | Sécurité

Jeedom: Le module FGS-211 (Partie 5) - Cmoi20

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 3
MauvaisTrès bien 

Je vous propose aujourd’hui une présentation de l’utilisation du module contact sec simple de Fibaro avec JeeDom. Ce module est le micro-module de Fibaro plus connu sous la référence FGS-211. Cette présentation devrait également être valable avec la nouvelle version de ce module (le FGS-212) puisque seul la partie physique du module a été revue dans cette mise à jour.

J’ai hésité un moment pour savoir s’il serait plus intéressant de vous rediriger vers la première présentation de module pour présenter chaque fonction ou s’il était préférable de vous remettre à chaque fois les différentes captures d’écran. Etant donné que vous pouvez arriver ici en cherchant des informations sur ce module précis, j’ai donc décidé de vous mettre toutes les informations à chaque présentation de module même si cela risque d’être un peu répétitif. Je vous prie de m’excuser si vous trouvez cela trop répétitif.

Personnellement, j’utilise ce type de module pour piloter les éclairages non dimmables (sans variation d'intensité lumineuse) de ma maison mais aussi pour envoyer une impulsion pour ouvrir / fermer mon portail (ou de ma porte de garage) ou encore pour activer / désactiver ma chaudière.

Pour associer un module ZWave à JeeDom, il faut aller dans le plugin ZWave (Openzwave) en cliquant sur « plugins », puis « Protocole Domotique », puis « OpenZwave ».

Avant d’associer un module, il est préférable de le réinitialiser ce dernier en procédant à une exclusion. Cliquer sur « Mode exclusion ».

Appuyez sur le bouton du module 3 fois (personnellement, j’appuie jusqu’à ce que la box réagisse) ce qui aura pour effet de sortir du mode d’exclusion.

Ensuite, cliquez sur le bouton « Mode inclusion » pour lier le module à JeedDom.

Appuyez de nouveau 3 fois sur le bouton du module avec un tournevis. Attention, cette opération doit se faire très près de la box (moins de 30cm).

Avec le module FGS-212, il est normalement possible de réaliser une association en utilisant le maillage ZWave disponible mais j’avoue ne pas encore avoir testé cette fonction.

La box JeeDom détecte votre module.

Puis vous renvoie vers la page de configuration de celui-ci.

Vous pouvez maintenant :

-    Donner un nom à votre module

-    Associer votre module à un des objets de votre installation JeeDom (en générale les pièces de votre maison)

-    Préciser dans quelles catégories est utilisé ce module

-    Activer le module

-    Décider d’afficher le module sur votre dashboard et dans vos vues.

-    Configurer les différentes commandes de votre module

 

Il est possible de configurer le module en cliquant sur le bouton de configuration disponible en haut à droite de la page.

La première page contient des informations générales sur votre module.

Le deuxième onglet contient les valeurs des différentes commandes de votre module. Y compris les commandes non configurées dans la page générale du module.

Le troisième onglet contient les paramètres de votre module. Vous pouvez ici modifier ces paramètres en cliquant sur la petite clef en face de chaque valeur.

Au moment d’écrire ces lignes, les descriptifs des paramètres sont disponibles en anglais uniquement.  L’équipe de développement de JeeDom m’a promis une traduction de ces textes dans les prochaines semaines.

Le 4eme onglet contient les informations d’associations de votre module. Les groupes ZWave permettent de définir à quel autre module vous prévoyez d'envoyer les informations.

Le 5eme onglet contient des commandes supplémentaires du module. Il est possible par exemple de réinitialiser la consommation du module à partir de cet endroit.

Le 6eme onglet contient une série de commandes permettant de gérer votre module, de le débloquer en cas de problème ou d’opérer divers opérations sur celui-ci.

Le 7eme onglet vous donne accès à toute une série de statistiques sur ce module.

Si l’on revient sur les commandes de notre module, on voit ici les différentes informations et actions disponibles sur celui-ci.
Il est possible de renommer une action / information. On peut également tester une commande / information pour visualiser une valeur ou exécuter une commande.

On voit ici le lien qui est fait entre les commandes ON / OFF et l’état qui est remonté, cela permet de gérer sur une seule icône affichant la valeur et une commande permettant de basculer l’état du module.

Le petit symbole avec une système de rouage sur chaque commande nous donne accès à des paramètres d’affichage avancés.

Il est possible de demander une confirmation avant d’exécuter une action. On peut également protéger une action avec un mot de passe pour plus de sécurité.

Voici l’affichage par défaut de notre module sur le dashboard.

Et en cliquant sur l’icône, le module est activé.

J’espère que ce billet vous aura plu. N’hésitez pas à me donner vos commentaires en bas de celui-ci.

 

Vous n'avez pas compris un point ? Vous vous posez une question ? Vous pouvez nous contacter via le bouton Assistance sur votre gauche. N'hésitez pas à demander un rendez-vous téléphonique avec Domotics.

Vous avez aimé cet article ? Vous pouvez le partager sur vos réseaux sociaux pour soutenir son auteur et l'encourager à écrire de nouveaux articles ...

 

Cet article vous est proposé par CMoi20: Cmoi20 est consultant en sécurité informatique. Intéressé par ce domaine depuis toujours, il s'est lancé dans la domotique en 2013. Il vous propose maintenant de partager son expérience sur le magazine de Toute La Domotique.

Mise à jour le Dimanche, 05 Juillet 2015 16:48  

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Recherche

Newsletter ?

Bon Plan

Instagram

Publicité



Connexion