Actualités | Audio/Vidéo | Evènements | DIY | Domotique | Informatique | Maison | Mobile | Sécurité

Installation d’XBMC sur le Brix de Gigabyte

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 22
MauvaisTrès bien 

Annoncé à la rentrée 2013, les nouveaux Brix de chez Gigabyte, concurrents directs des NUC d’Intel, mais bien équipé de leurs nouveaux processeurs Haswell, peinent à montrer le bout de leur nez dans nos contrées. En effet, aucun fournisseur français ne propose aujourd’hui de pouvoir l’acquérir alors que de nouvelles versions viennent d’être annoncées !

Il s’agit des Brix Pro, qui ont pour vocation de rajouter un espace 2,5’’ afin de pouvoir y glisser un disque dur de cette taille ou un SSD en plus du port mSATA. Cela impactant bien sur directement leurs tailles.

Mais revenons à nos moutons, le Brix, et plus précisément la version i4500 est équipée du processeur Intel Haswell i7-4500U (ce que les NUC n’ont pas). Ce que je recherchais pour mon installation était un PC pouvant gérer le Home Cinéma dans mon salon, venant ainsi remplacer mon Raspberry Pi, que je trouvais trop léger dans l’interface d’XBMC.

Cependant, la différence de prix (40€ pour RPi et 560€ pour le Brix, hors DD et mémoire) ne justifie pas un tel changement, sauf si, vous souhaitez en plus d’XBMC, adjoindre le projet S.A.R.A.H. de JP Encausse, que nous aborderons donc dans un prochain article !

Les caractéristiques du Brix :

- Processeur Intel 4th Core de 4ème génération

- Compatible avec disques durs 2.5" ( 1 x 6 Gbps SATA3 )

- 1 emplacement mSATA SSD

- 2 emplacements SO-DIMM DDR3L ( 1333/1600 MHz )

- Carte Mini-PCIe 802.11 b/g/n Wi-Fi/Bluetooth 4.0

- Connectique HDMI et Mini DisplayPort ( compatible dual display )

- Intel HD 4400 Graphics

- Compatible résolutions 4K ( 4096 x 2304 via HDMI )

- 4 x USB 3.0

- Gigabit LAN

- Prise Combo Jack / S/PDIF

- Bracket VESA

- Dimensions: 42.8 mm x 107.6 mm x 114.4 mm

 

J’ai donc commandé le Brix sur Amazon.com, au prix de 587$ soit environ 443€ livraison incluse. J’espérais avoir la chance d’outrepasser les douanes, malheureusement, en me donnant mon paquet, j’ai gentiment fourni un chèque d’un montant de 130€ au facteur au risque de ne pas pouvoir récupérer mon nouveau jouet.

A cela, j’ai ajouté un disque SSD de 120Go, le M500 de chez Crucial à 85€ ainsi qu’une barrette de 8go DDR3 de chez Corsair pour 65€. Ce qui nous fait un total de 723€.

Voici à quoi ressemble le tout !

 

Il suffit donc d’enlever 4 vis et nous accédons aux entrailles du Brix :

 

On voit bien les deux emplacements pour la mémoire ainsi que l’emplacement mSATA pour le SSD. En dessous (non visible), le reste de la carte mère avec le processeur, mais surtout un petit ventilateur pour dissiper la chaleur.

 

La mémoire se clipse, par contre pour le SSD, il faut enlever puis remettre une vis.Le tout est très simple à réaliser !

Maintenant, il suffit de brancher l’alimentation (pensez à prendre une alimentation européenne), un écran (pour ma part la télé en HDMI) un clavier, une souris ainsi que le câble RJ45 et la bête peut démarrer !

L’objectif est donc de faire tourner deux applications : XBMC ainsi que S.A.R.A.H., je m’oriente donc vers l’installation d’un Windows 8.
Pour cela, rien de plus simple, le Brix ne disposant pas de lecteur CD/DVD, il faut passer par une clé usb pour l’installation du système.

Ainsi, j’ai récupéré une iso d’un de mes systèmes d’exploitation et grâce à « Windows 7 USB/DVD Download Tool pour Windows » disponible ici : http://www.clubic.com/telecharger-fiche302934-windows-7-usb-dvd-download-tool.html j’ai créé une clé bootable avec le Windows 8.

Il suffit maintenant de mettre notre clé usb dans l’un des ports USB 3.0 du Brix et moins de 10min après, on boot sur un Windows 8 tout frais !

L’ordinateur étant destiné à aller dans le salon, pas question de garder un kit clavier/souris qui n’est pas WAF du tout !

Je me suis donc appuyé sur une présentation aux Techdays de Microsoft par Stanislas Quastana pour la suite, qui nous montre comment enlever l’identification au démarrage et également comment démarrer directement sur XBMC une fois qu’il sera installé.

Pour enlever l’authentification, appuyer sur Windows + R, puis entrer control userpasswords2

 

Vous obtiendrez cette page.

 

Sélectionner votre compte créé lors de l’installation puis décocher la case « Les utilisateurs doivent entrer un nom d’utilisateur et un mot de passe pour utiliser cet ordinateur » et cliquer sur Appliquer.

Le système va vous demander d’entrer votre mot de passe et après avoir appuyé sur OK, vous n’aurez plus jamais à vous identifier au démarrage de Windows.

Maintenant, nous allons installer XBMC, téléchargeable ici : http://mirrors.xbmc.org/releases/win32/xbmc-12.3.exe

Suivez les instructions et terminer l’installation normalement.

Maintenant nous allons un peu améliorer XBMC.

Exécuter le, puis aller dans System -> Appearance -> Skin

 

Cliquer sur Skin puis Get More

 

Vous avez ensuite la possibilité de choisir le thème que vous souhaitez, personnellement j’aime bien celui-ci : Aeon Nox

 

On lance donc le téléchargement.

 

Une fois terminé,  XBMC nous demande si l’on souhaite appliquer le thème téléchargé, on valide et quelques secondes plus tard, nous avons le nouveau thème en place !

Maintenant, nous allons passer XBMC en français, pour cela, dans la section System -> Appearance -> International saisissez les paramètres suivants.

 

Et voilà ! Nous avons un XBMC configuré, en français.

Avant de passer à l’étape de recherche de contenu, j’aimerais attirer votre attention sur une extension particulièrement intéressante : les sous-titres.

Elle permet, lors du visionnage d’un film ou d’une série de pouvoir, en temps réel, trouver le sous-titre synchronisé dans la langue sélectionnée et de le télécharger si il existe.

Pour cela, rendons nous dans la section Système -> Extensions -> Sous-titres -> XBMC Subtitles

Puis cliquer sur Installer


Maintenant que cette extension est installée, nous allons ajouter notre vidéothèque.

Remarquez qu’il existe de nombreuses extensions disponibles et quelques unes sont particulières intéressantes.

Dirigeons nous maintenant vers Vidéos -> Fichiers -> Ajouter une source vidéo

 

Vous allez devoir parcourir l’arborescence de votre PC ou de votre réseau afin de renseigner le dossier où se situe vos séries ou vos films.

 

Pour ma part, ma vidéothèque est sur mon serveur HP Proliant utilisant le protocole SMB.

 

Dès que vous avez renseigné le chemin et le nom du dossier, on vous propose de choisir la catégorie du dossier, sélectionner celui qui convient à son contenu.

 

Pour ma part, chaque film est dans un dossier distinct, je sélectionne donc l’option inhérente.

 

Ensuite, un petit tour dans les paramètres va nous permettre de renseigner nos préférences de langues et d’où provient la notation des films/séries. Je trouve que celle d’Imdb est la plus pertinente.

 

Le fait de ne pas garder le titre original permet de le passer en français si nécessaire, mais uniquement dans la description que l’on aura dans XBMC sans toucher à son appellation sur le serveur bien sûr.

Une fois vos options validées, XBMC vous propose de balayer le contenu et de mettre à jour la bibliothèque. Avec le Brix, la rapidité d’exécution est quasi instantanée, la MAJ prends seulement quelques secondes voir quelques minutes si vous possédez une importante vidéothèque.

Une fois terminée, un menu film et/ou séries apparaît en page d’accueil d’XBMC et vous avez accès à votre contenu.

Lors du premier lancement d’une vidéo, pensez à configurer votre extension XBMC Subtitles, pour cela, faites apparaître le menu en cliquant sur Entrée puis, en haut à droite vous aurez une petite télévision, icône du menu Sous-titre. Cliquer dessus, vous obtiendrez ceci.

 

Sélectionner Xbmc Subtitles puis allez dans les paramètres de l’extension.

 

Vous pourrez choisir les préférences de langue

 

Et si vous allez dans Options avancées vous pourrez sélectionner les options « Rechercher le prochain service disponible en cas d’absence de résultats » et « Télécharger automatiquement le premier sous-titre synchronisé » qui automatiseront la recherche et le téléchargement des sous-titres lorsque vous cliquerez sur l’icône Sous-titre.

 

Intéressons-nous maintenant à l’élimination du clavier et de la souris. Pour cela, nous allons permettre à XBMC d’être géré par l’intermédiaire d’une application ou par des requêtes HTTP.

Rendez-vous dans Système -> Service -> Serveur Web et activer « Permettre le contrôle de XBMC en HTTP »

 

Puis dans Télécommande, « Autoriser le contrôle de XBMC par des programmes distants »

 

Maintenant, il ne vous reste plus qu’à télécharger une application vous permettant de contrôler XBMC à partir de votre smartphone ou tablette. Etant sous Android, j’ai opté pour la très bonne application Yatse disponible ici.

Pour la configuration, rien de plus simple : lancer l’application puis aller dans Paramètres -> Gérer et cliquez sur le bouton « + » en bas à gauche.

 

Soit votre XBMC est directement détecté et il vous suffit de cliquer dessus puis  Suivant  pour établir la connexion.

 

Soit vous cliquez sur Suivant puis entrez les informations Nom/Adresse IP/Port

L’adresse IP peut être récupérée dans Système -> Matériel -> Sommaire de XBMC.

Le port est 8080 si vous n’avez rien touché.

En cliquant sur Terminer, Yatse va se connecter et mettre à jour sur votre téléphone la base de données, ainsi, vous pourrez directement lancer un film de votre smartphone ou tablette sans avoir à passer par l’interface XBMC.

Vous pouvez tout aussi bien commander votre XBMC par son interface Web en tapant simplement dans votre navigateur son adresse IP.

Voilà, nous n’avons donc plus besoin du couple clavier/souris. Mais qu’en est-il de la partie Windows ? En effet, lorsque vous allez allumer votre PC, celui-ci va tomber sur la session Windows et donc nécessiter au moins un clavier pour lancer XBMC.

Voici donc la solution pour s’affranchir de l’explorer de Windows.

Sous Windows, rendez-vous sur le bureau et tapez Windows + R, dans le champs saisissez gpedit.msc

 

Puis aller dans Configuration utilisateur -> modèle d’administration -> Système et cliquez sur Interface utilisateur personnalisée

 

Et la, cliquer sur Activer et renseigner le chemin complet de xbmc.exe, par défaut : C:\Program Files (x86)\XBMC\xbmc.exe

 

Il suffit de redémarrer et vous tomberez directement sur XBMC !

Comment arrêter mon ordinateur maintenant ? Pour ceux qui ont installé Yatse, il suffit de rester appuyé sur le bouton Power de l’application pour voir apparaître à l’écran une liste d’option dont Arrêt du système.

 

Et si l’on souhaite retrouver son explorer après avoir fait Sortir, pas de panique, il suffit de faire Ctrl + Alt + Suppr -> Gestionnaire des tâches -> Fichier -> Exécuter une nouvelle tâche -> Taper explorer puis OK et l’interface métro se lance comme par magie.

Pour en revenir sur l’utilisation du Brix comme lecteur Multimédia avec XBMC, je pense qu’il s’agit ici de la meilleure combinaison possible tant en rapidité de lancement qu’en fluidité dans les menus et l’utilisation d’extensions. L’extension Youtube permet, par exemple d’envoyer une vidéo de l’application Youtube de son smartphone directement sur XBMC par le biais de Yatse, sans faire de la recopie.

Une extension sur Google Chrome (Play to XBMC disponible ici) permet de faire la même chose après avoir renseigné l’adresse IP et le port de notre XBMC.

En ce qui concerne le matériel, le Brix génère un peu de chaleur tout en étant dans la normale, cependant, il arrive que le ventilateur s’emballe et que celui-ci se fasse bien entendre. Pour l’anecdote, en allant me coucher un soir, j’entendais un ventilateur, pensant que c’était le HP Proliant le responsable, je le coupe et quelle fut ma surprise de m’apercevoir qu’il s’agissait en fait du Brix alors qu’il n’était pas sollicité…

Je vous propose, dans un prochain article, d’aborder la vraie utilisation du Brix à savoir l’installation du projet S.A.R.A.H. permettant ainsi de commander directement XBMC par la voix mais également une box domotique : la Home Center 2 de Fibaro.

Vous n'avez pas compris un point ? Vous vous posez une question ? Vous pouvez nous contacter via le bouton Assistance sur votre gauche. N'hésitez pas à demander un rendez-vous téléphonique avec Domotics.

Vous avez aimé cet article ? Vous pouvez le partager sur vos réseaux sociaux pour soutenir son auteur et l'encourager à écrire de nouveaux articles ...

 

Cet article vous est proposé par Angelo B.: Angelo, passionné de nouvelles technologies, n'hésite pas à acquérir les objets les plus innovants afin de pouvoir partager ses expériences et ressentis, et les intégrer dans son habitat. Ainsi, il s'est lancé dans la création d'un bureau d'études en domotique : Hestia Conception. N'hésitez pas à échanger avec lui et si vous avez un projet, rendez-vous sur www.hestiaconception.com !

Mise à jour le Mardi, 28 Janvier 2014 23:26  

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Recherche

Newsletter ?

Instagram

Publicité

Espaces publicitaires à louer
Contactez-nous

Connexion