Actualités | Audio/Vidéo | Evènements | DIY | Domotique | Informatique | Maison | Mobile | Sécurité

Mise en route d'un NAS Synology (Partie 1)

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 10
MauvaisTrès bien 

Vous êtes nombreux à suivre les blogs autour de la domotique et de la maison connectée, et plusieurs personnes m'ont dit vouloir acheter un NAS Synology, mais avoir peur que ce soit trop compliqué à utiliser. Je suis un utilisateur fidèle de Syno depuis des années, mon premier NAS date de 2010 et TLD propose déjà une série d'articles qui sont assez anciens.

Je vous propose une nouvelle série d'articles en partant du début, ce sera l'occasion d'accompagner certains d'entre-vous qui hésitent encore ...

 

Les NAS de Synology ont du succès pour plusieurs raisons :

- Ils sont sécurisés et des mises à jour régulières sont proposés

- Ils sont robustes et fiables

- Ce ne sont pas uniquement des systèmes de stockage, ils proposent de nombreux paquets (Vidéosurveillance, CloudStation, Photos Library, ...) comme un vrai serveur familial.

 

Ces 6 dernières années, sur mon DS210+, j'ai principalement utilisé :

- Cloudstation pour sauver mes documents (et les rendre accessibles de tous mes terminaux)

- Timemachine pour sauver les machines Macs de la maison

- Surveillance Station pour mes caméras

- Download Station pour mes téléchargements

- Photos Library pour stocker mes photos

 

Aujourd'hui, j'ai décidé de passer sur un Syno avec 4 disques pour couvrir les besoins de mon entreprise (principalement stockage, backup, caméras et serveur de tests). J'ai décidé de partir sur un modèle DS415+ et 2 disques Red de 2To. Il faut commencer avec au moins 2 disques pour être sur d'avoir une redondance des données dès le début. Celà vous permet de sécuriser vos données en cas de la panne d'un des deux disques.

Le DS415+ est un NAS pour les utilisations moyennes (PME, ...). Pour un usage familial (utilisations plus petites), vous pouvez rester sur un DS216+ ou un DS7xxx+.  La photo ci-dessous vous montre l'arrière du 415. Il faut noter les deux ventilos, une entrée pour une alimentation unique (alimentation extérieure), des ports USB et deux entrées Ethernet pour assurer de bonnes performances réseaux.

On peut attacher le NAS avec un cable de sécurité depuis l'arrière.

Le montage des disques se fait sans outil. Il est possible de viser les disques (vis fournies avec le NAS), mais il y a aussi des supports en plastique qui permettent de bloquer le disque. Sur la photo ci-dessous, on voit le disque du bas monté avec les supports plastiques, le disque du dessus avec des vis.

Finalement, je n'ai pas utilisé les vis. Je trouve intéressant de pouvoir changer mes disques sans outil. C'est plus rapide.

Je monte mes deux disques et le NAS est prêt.

Même le cache de devant se fixe sans outil.

La documentation Syno est légère. Il suffit de chercher son NAS sur le réseau local et de l'accéder sur le port 5000 avec un simple navigateur Web.

Une autre méthode consiste à utiliser une application comme Fing (sur smartphone) ou LanScan (sur Macosx) afin de trouver l'IP du nouveau NAS qu'on vient de connecter sur le réseau local.

On ouvre ensuite la navigateur Web sur le port 5000 : http://192.168.1.189:5000 et on trouve l'assistant de configuration. La première page permet de confirmer qu'on peut effacer les données des disques. Dans mon cas, les disques sont neufs, donc aucune hésitation.

Ensuite, il faut autoriser le DSM (qui est le système du NAS) de se mettre à jour automatiquement. C'est la méthode la plus facile, donc je vous conseille de rester avec cette configuration.

Il faut maintenant donner un mot de passe au compte administrateur. Il faut également donner un nom au NAS. Par la suite, vous pourrez créer d'autres comptes utilisateurs, mais ce compte admin est le compte par défaut pour mettre en route et configurer votre NAS. Dans le prochain article, nous verrons comment désactiver se compte pour éviter les éventuels piratages de votre compte

Le NAS se met à jour, celà prend quelques minutes.

Et voilà, vous pouvez vous connecter !

Il faut choisir une stratégie pour les futures mises à jour. Synology livre toujours des firmwares de bonne qualité, je vous conseille donc de choisir les mises à jour automatiques à un moment de la journée qui vous convient le mieux. C'est la meilleure façon de garder votre NAS à jour, et prêt contre les éventuelles failles de sécurité qu'un hacker pourrait exploiter depuis l'extérieur.

Créez un compte Quickconnect qui vous permettra d'accèder votre Synology depuis Internet. Quickconnect vous donne une URL unique que vous utilisez lorsque vous êtes à l'extérieur de chez vous. Bien sur, cette URL utilise une fonctionnalité du Cloud Synology, mais c'est la méthode la plus simple pour ne pas avoir à modifier votre réseau local. Je conseille donc d'activer le Quickconnect pour les débutants qui ne sont pas à l'aise dans la configuration du réseau.

Synology vous conseille d'installer au moins les paquets les plus utilisés. Vous n'êtes pas obligés de le faire, vous pourrez le faire par la suite. Personnellement, je les ai pris.

Mon nouveau Syno est prêt.

On peut se connecter dessus pour vérifier qu'il est opérationnel. Pour le moment, seul le compte admin fonctionne.

Vous pouvez commencer à utiliser les paquets Synology qui vous intéressent. Mais nous reviendrons sur cette procédure dans les futurs articles sur les NAS.

Alors comment avez-vous trouvé cet article ? L'installation n'est pas si difficile ? Comme je le dis souvent, c'est à la portée de tous, plus simple même que l'installation de MS Windows ! Si vous essayez, vous verrez que ces NAS sont indispensables pour la maison connectée, ils offrent de nombreuses fonctionnalités que toute la famille va apprécier : Téléchargements, Stockage des films et de la musique, Streaming, Enregistrement de la TV, Enregistrement des caméras, Gestion des backups, ... Certains lecteurs y installent même Jeedom (ou d'autres packages de domotique).

 

Vous n'avez pas compris un point ? Vous vous posez une question ? Vous pouvez nous contacter via le bouton Assistance sur votre gauche. N'hésitez pas à demander un rendez-vous téléphonique avec Domotics.

Vous avez aimé cet article ? Vous pouvez le partager sur vos réseaux sociaux pour soutenir son auteur et l'encourager à écrire de nouveaux articles ...

 

Cet article vous est proposé par Domotics: Domotics habite dans la région Toulousaine. Il est ingénieur en informatique et électronicien amateur. La domotique est pour lui une passion qu'il pratique depuis 1999. En 2003, il décide de partager ses expériences sur le magazine et le forum de touteladomotique.com.

En 2014, il crée sa société de conseils en Domotique ID2domotique.com et sa boutique en ligne laboutiquededomotique.com. Profitez de l'expérience et l'expertise de Domotics en faisant appel à ses services. Les conseils sont gratuits ...

Mise à jour le Dimanche, 22 Mai 2016 22:32  

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Recherche

Newsletter ?

Instagram

Publicité

Espaces publicitaires à louer
Contactez-nous

Connexion