Actualités | Audio/Vidéo | Evènements | DIY | Domotique | Informatique | Maison | Mobile | Sécurité

Virtualisation domestique – Tutoriel OpenMediaVault 4 – Partie 8

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 7
MauvaisTrès bien 

Après avoir vu dans les précédents articles comment installer Proxmox VE et le configurer, nous allons maintenant créer notre première machine virtuelle. J'ai choisi OpenMediaVault 4 qui va nous permettre de créer un NAS et de voir au passage comment rattacher un disque dur (physique) à une VM.

 

Pour commencer, téléchargez le fichier ISO d'installation de OpenMediaVault 4 sur cette page : https://sourceforge.net/projects/openmediavault/files/

La version 4 d'OMV est passée en "stable" en janvier 2018. Elle est basée sur Debian 9 Stretch. La version précédente, la 3.0.94, est basée sur Debian 8 Jessie.


Une fois l'image ISO téléchargée, il faut la rapatrier dans Proxmox. Pour cela, allez dans l'espace de stockage Local (ou un autre stockage pouvant accueillir les images ISO), puis Contenu et cliquez sur Upload.

 

Création de la machine virtuelle OMV4.x :


En haut à droite de l'interface de Proxmox, cliquez sur Créer VM. Dans l'onglet Général, donnez un numéro ID à la VM (au dessus de 100) et un nom (sans espace).

Dans la partie CD-Rom de l'onglet OS, choisissez l'espace de stockage contenant l'image ISO d'OMV 4 et sélectionnez le fichier d'installation. Dans la partie Guest OS choisissez Linux version 4.X Kernel.

Dans l'onglet Disque Dur, créez un disque de type VirtIO Block avec l'identifiant 0. Sélectionnez l'espace de stockage Local-lvm et rentrez une taille de disque de 5 Go (OMV occupe environ 1.5 Go une fois installé).

Dans l'onglet CPU, rentrez 1 socket et 1 cœur de type KVM64. Pour un usage courant d'OpenMediaVault, il ne sert à rien d'attribuer plus de puissance de calcul à la VM.

Dans l'onglet Mémoire, affectez soit 512 Mo en taille fixe, soit 384 à 768 Mo en plage variable. Dans le premier cas pas de surprise, toute la mémoire sera réservée à la VM. Dans le second cas, si la VM n'utilise pas toute la mémoire qui lui est attribuée, Proxmox pourra la partager avec d'autres VM.

C'est intéressant quand on est un peu juste en mémoire pour faire tourner plusieurs VM en même temps et que l'on veut se garder une petite marge pour éviter de taper dans la réserve Swap.

Dans l'onglet Réseau, affectez à la machine virtuelle, une carte Ethernet de type VirtIO et conservez le mode Accès par pont proposé par défaut.

Le dernier onglet résume tous les paramètres de création de la VM :


Une fois terminé, la nouvelle machine virtuelle va apparaître dans l'arborescence de gauche. Dans la partie Matériel, vous retrouvez les différents composants que vous venez de configurer. Vous pourrez modifier ces éléments à tout moment durant l'existence de la VM. Si la machine est démarrée, les modifications apparaîtront en rouge et ne seront appliquées qu'au prochain redémarrage de la VM.

Dans la partie Options de la VM, vous retrouvez quelques réglages avancés comme la possibilité de changer son nom, la démarrer à la mise en route du serveur ou changer l'ordre des périphériques de boot.

 

Installation de OpenMediaVault 4


Pour l'instant, OMV4 n'est pas encore installé et la machine virtuelle est arrêtée. Imaginez que vous êtes devant un ordinateur éteint avec le CD ou la clé d'installation d'OpenMediaVault 4 inséré. Nous allons donc allumer cet ordinateur virtuel et débuter l'installation du système OMV.
A l'aide d'un clic droit sur son nom ou à l'aide du bouton en haut à droite de l'interface, démarrez la VM OMV4.x qui vient d'être créée et cliquez sur le bouton >_Console en haut à droite de l'interface de Proxmox (ou juste au dessus de l'onglet Matériel). Vous venez d'allumer l'écran de l'ordinateur virtuel et vous devez voir le menu d'accueil de l'installateur.


Appuyez sur Enter et sélectionnez ensuite la langue puis le pays et la disposition du clavier.


Une première barre de progression de l'installation va apparaitre.




Puis vous allez devoir donner un nom à votre NAS. C'est ce nom qui s'affichera sur le réseau.



Ensuite l'installateur vous demande un nom de domaine. Si vous n'en avez pas, laissez home.



Vous allez ensuite devoir rentrer le mot de passe du compte root (vous vous souvenez, c'est l'utilisateur aux superpouvoirs). Avant je vous conseille de cocher la case Afficher le mot de passe en clair pour être sûr que toutes les touches de votre clavier soient bien interprétées avec la bonne langue et le bon jeu de caractères.



Puis confirmez le mot de passe root.



Une deuxième barre de progression de l'installation va apparaître.



Puis vous allez devoir choisir le pays où se situent les serveurs qui stockent les fichiers d'installation de Linux Debian 9, base d'OMV 4.




Ensuite choisissez un serveur dans la liste. Si vous ne savez pas lequel prendre, conservez le premier choix.



Passez l'écran suivant vous demandant le nom de mandataire HTTP.



Une troisième barre de progression s'affiche.



Puis le programme d'installation va vous demander sur quel disque sera installé le programme de démarrage Grub. Vous allez retrouver ici le disque VirtIO que vous avez renseigné en créant la VM. Linux l'appelle dorénavant /dev/vda.



Une dernière barre de progression va apparaître (courage, c'est presque terminé).



Voilà, c'est fini !



Après avoir validé cette dernière fenêtre, la machine virtuelle va redémarrer et vous allez arriver sur un écran de ce type

---->

Vous arrivez directement sur le Shell (espace en ligne de commande) d'OMV 4.
L'interface graphique est accessible en tapant l'adresse IP d'OMV.


Seulement voilà, par défaut, cette adresse IP est attribuée automatiquement par le serveur DHCP de votre réseau, généralement votre box Internet, et vous ne la connaissez pas. Deux solutions pour remédier à ce problème : soit vous vous rendez dans l'interface de votre box Internet, onglet DHCP (IPv4) et vous repérez le nouvel arrivant (OMV4), soit vous utilisez un scanner d'adresses IP comme par exemple Advanced IP Scanner.

 

Mini tutoriel Advanced IP Scanner

Téléchargez le logiciel à cette adresse https://www.advanced-ip-scanner.com/fr/ et exécutez-le.

c


Validez la langue


Advanced IP Scanner dispose d'une version Portable intégrée qui évite d'installer le programme sur le disque dur de votre PC. Pour cela choisissez le mode Exécuter puis validez le contrat de licence.


Dans l'interface, rentrez la plage d'adresse IP de votre réseau et lancez l'analyse.

Vous devriez voir apparaître votre machine VM-OMV4. Il est possible que le nom n'apparaisse pas directement. Dans ce cas en cliquant sur la petite flèche en début de ligne, vous aurez plus de détails sur l'adresse IP sélectionnée.


Il ne vous reste plus qu'à taper l'adresse IP de votre machine virtuelle OMV 4 dans votre navigateur Internet pour accéder à l'interface. Pour la première connexion, le nom d'utilisateur est admin et le mot de passe openmediavault.


A suivre :

Dans la prochaine partie, nous verrons quelques réglages d'OMV 4 et nous affecterons un disque physique à la machine virtuelle pour pouvoir partager des fichiers.

 

NOUVEAU : Retrouvez nos articles en Vidéos sur YouTube

Mise à jour le Dimanche, 27 Mai 2018 14:50  

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Recherche

Newsletter ?

Instagram

Publicité



Connexion