Actualités | Audio/Vidéo | Evènements | DIY | Domotique | Informatique | Maison | Mobile | Sécurité

Virtualisation domestique – Tutoriel XPEnology DSM 6.1.7 - Partie 11

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 9
MauvaisTrès bien 

Mise à jour du Tuto (Partie 10) pour la prise compte du dernier DSM 6.1.7

Après avoir vu précédemment comment créer un NAS virtualisé avec OpenMediaVault 4, nous allons cette fois virtualiser, toujours sur Proxmox VE 5.1, le système d'exploitation des NAS Synology avec XPEnology.

Pour ceux qui ne connaîtraient pas, XPEnology est une image de boot qui permet d'installer le système d'exploitation DSM (DiskStation Manager) des NAS Synology sur une machine virtuelle ou physique.

 

Mais attention ! XPEnology n'est pas légal ! Et les mises à jour de sécurité ne peuvent pas toujours être appliquées. Ne vous en servez pas pour stocker vos données sensibles et n'utilisez pas le service QuickConnect de Synology. Avant d'aller plus loin, lisez cet article : https://www.cachem.fr/xpenology-mot-fin/

Si vous avez décidé de tester XPEnology, commencez par récupérer l'image de boot de Jun, version 1.02b (pour DSM 6.1), à cette adresse :
https://mega.nz/#F!yQpw0YTI!DQqIzUCG2RbBtQ6YieScWg!DYRAXCpB

Il existe 3 modèles de NAS Synology supportés : le DS3615xs, le DS3617xs et le DS916+.


Pour une installation matérielle (sans virtualisation) de XPEnology, vous devez choisir un modèle compatible avec la génération de CPU de votre ordinateur. Le modèle choisi doit retrouver tous les jeux d'instructions dans le CPU de l'hôte. Celui-ci ne doit donc pas être plus ancien et si possible de la même famille que le CPU du modèle Synology.

Sur une machine virtuelle, c'est un peu moins vrai car l'hyperviseur va émuler un processeur offrant une grande compatibilité avec la plupart des CPU. Proxmox utilise par défaut KVM64 qui fonctionne bien pour le DS3615xs et le DS3617xs mais pas avec le DS916+ qui réclame des instructions d'encodage vidéo. Si vous souhaitez créer un NAS DS916+ il vous faudra un processeur de génération égale ou supérieure au Pentium N3710 avec les mêmes fonctionnalités d'encodage vidéo et choisir dans Proxmox CPU hôte au lieu de KVM64 (pas testé personnellement).
Globalement l'utilisation de CPU hôte doit apporter de meilleures performances si le CPU est compatible avec le modèle choisi mais vous limitera pour migrer la VM d'un serveur à un autre, surtout avec Windows dont l'activation dépend du matériel et notamment du CPU. De toute façon vous ne risquez pas grand-chose à essayer. Au pire la VM ne démarre pas.

Concrètement, le modèle DS3615xs est le meilleur choix pour un NAS virtualisé. Vous pouvez également utiliser le DS3617xs si vous avez un serveur puissant (4 coeurs minimum). Donc, vous l'aurez compris, téléchargez le fichier DS3615xs 6.1 Jun's Mod V1.02b.img et renommez-le au passage en Jun102b3615.img.

Une fois le fichier téléchargé il va falloir le déposer "manuellement" dans un répertoire de Proxmox pour pouvoir l'utiliser avec la machine virtuelle. Pour cela utilisez WinSCP que vous trouverez à cette adresse : https://sourceforge.net/projects/winscp/

WinSCP est un client SSH pour Windows qui dispose d'une interface graphique permettant de parcourir facilement les dossiers. Il est très simple à utiliser.

La connexion se fait comme avec Putty. Par contre, elle doit se faire avec le compte root. Donc si vous avez désactivé l'accès direct SSH au compte root comme je vous l'ai conseillé dans l'article 4.3 de Proxmox, il faudra refaire la manipulation inverse.

Après avoir installé et exécuté WinSCP, vous trouverez 2 arborescences de dossiers : à gauche votre ordinateur, à droite votre serveur. Il suffit de glisser-déposer le fichier Jun102b3615.img dans le répertoire /vat/lib/vz/images de Proxmox (cliquez sur les 2 points pour remonter dans l'arborescence).


Création de la machine virtuelle DS3615xs-617 :

En haut à droite de l'interface de Proxmox, cliquez sur Créer VM. Dans l'onglet Général, donnez un numéro ID à la VM (au dessus de 100) et un nom. J'ai nommé la VM XPEnology avec le nom du modèle et le numéro de version de DSM.

Dans la partie Guest OS de l'onglet OS, choisissez Linux version 4.X Kernel. Dans la partie CD-Rom choisissez une des 3 options, à votre convenance.
Oui Oui, vous avez bien lu. Vous pouvez utiliser n'importe quelle ISO, ou le lecteur CD de l'hôte (même s'il n'existe pas) ou plus simplement Aucun média car de toute façon nous allons supprimer le lecteur CD après la création de la VM. Nous allons ruser car si Proxmox ne permet pas d'uploader un fichier .img dans un espace de stockage, il sait booter dessus.

Dans l'onglet Disque Dur, créez un disque de type SATA avec l'identifiant 5 et une taille de 7 Go minimum. Pourquoi ?  DSM ne reconnait que les disques IDE et SATA et il n'est possible d'utiliser que 4 interfaces IDE et 6 SATA (de 0 à 5) sous Proxmox. Je réserve les 4 ou 5 premières pour des disques physiques si je devais un jour relire ceux de mon DS1512+. Et pour finir DSM occupe sur le disque un peu plus de 5 Go et il n'est pas possible de le redimensionner par la suite. Je vous conseille donc de réserver 15 à 20 Go.

Dans CPU, rentrez 1 socket et 2 ou 4 cœurs de type KVM64 pour le DS3615xs.

Dans Mémoire, affectez 1024 Mo en taille fixe. Il ne sert pas à grand-chose de monter au-delà pour un usage courant car DSM fonctionne très bien avec 1 Go de RAM et aura tendance à utiliser le surplus en cache système.

Dans l'onglet Réseau, affectez à la machine virtuelle, une carte Ethernet de type Intel E1000 et conservez le mode Accès par pont proposé par défaut.

Le dernier onglet résume tous les paramètres de création de la VM :

Une fois la machine virtuelle créée, rendez-vous dans son onglet Matériel, positionnez-vous sur le lecteur CD et supprimez-le. Notez au passage l'adresse MAC de la carte réseau virtuelle. Nous en aurons besoin bientôt.

Si vous souhaitez ajouter une 2ème carte réseau à la VM, c'est le bon moment, même si vous n'avez pas de 2ème interface réseau sur l'hôte. Vous pouvez dans ce cas affecter vmbr0 aux 2 cartes réseaux de la VM. Mais à part pour tester les paramétrages réseau de DSM, l'intérêt reste limité. Il est préférable de disposer d'une 2ème interface sur l'hôte et d'affecter au NAS un 2ème pont réseau distinct (vmbr1) pour gérer un Bond (agrégation de liens) au niveau de DSM.

Ensuite rendez-vous dans l'onglet Options de la VM et modifiez l'ordre des périphériques de boot en ne conservant que le CD-ROM en tête.

A ce stade vous devez toujours vous demander comment la VM va booter sur le fichier Jun102b3615.img de XPEnology ? J'y arrive. Vous allez maintenant devoir passer en ligne de commande (Shell Proxmox ou Putty) et éditer le fichier de configuration de la VM en tapant :


nano /etc/pve/qemu-server/172.conf
où 172 est le numéro ID de votre VM.

Ajoutez au début du fichier la ligne :
args: /var/lib/vz/images/Jun102b3615.img

et vérifiez que la 2ème ligne soit bien :
boot: c

Enregistrez les modifications en tapant CTRL et O puis Enter et quittez l'éditeur (CTRL et X)


Démarrage de la VM :

Nous allons maintenant pouvoir démarrer la machine virtuelle et je vais vous montrer comment modifier l'adresse MAC et le numéro de série du NAS qui sont préinscrits dans l'image de boot XPEnology. Cette étape est facultative, mais permet d'installer et d'exécuter simultanément 2 NAS XPEnology. C'est très utile pour tester les mises à jour.

Mais il va falloir être réactif. Au démarrage de la VM, vous aurez moins de 3 secondes pour stopper l'exécution automatique du loader XPEnology. Vous aurez ensuite besoin de l'adresse MAC de la carte réseau de la VM que vous avez du noter précédemment et d'un nouveau numéro de série que vous pouvez générer à cette adresse avec le modèle de NAS que vous avez choisi : https://xpenogen.github.io/serial_generator/index.html

C'est bon, vous êtes prêt ? Allez c'est parti ! Démarrez la machine virtuelle puis aussitôt après lancez la console en cliquant sur le bouton en haut à droite de l'interface Proxmox (une nouvelle fenêtre va s'ouvrir) et appuyez plusieurs fois sur une flèche de direction du clavier pour stopper le compte à rebours d'exécution automatique.

Si vous avez raté votre coup, stoppez la VM et recommencez. Si vous avez été assez rapide, appuyez maintenant sur la touche c pour passer en ligne de commande grub. Pour changer la première adresse MAC, tapez ,qc1 puis un espace et les 12 caractères que vous avez noté. Eh oui pas de chance le clavier est en qwerty ! A=Q, Z=W, etc … Si vous avez une 2ème interface réseau, tapez ,qc2 (mac2) et son code.

Pour changer le numéro de série, tapez sn puis un espace et le numéro que vous avez généré avant. Pour vérifier retapez juste ,qc1 et sn. Pour revenir au menu, tapez sur echap.

Une fois l'adresse MAC et le numéro de série modifiés, validez la 1ère ligne du menu de boot : DS3615xs 6.1 Baremetal with Jun's Mod 1.02b.  A la fin, vous obtenez cet écran :



Installation de DSM :

Nous allons maintenant pouvoir installer le système d'exploitation de Synology sur la VM. Pour cela il faut récupérer le fichier .pat du DSM avec ce lien pour le DS3615xs https://archive.synology.com/download/DSM/release/6.1.7/15284/DSM_DS3615xs_15284.pat

ou avec ce lien pour le DS3617xs. https://archive.synology.com/download/DSM/release/6.1.7/15284/DSM_DS3617xs_15284.pat
La version DSM 6.2 vient de sortir mais elle n'est pas (encore) compatible avec XPEnology. Vous devez récupérer la version 6.1.7 dans les archives de Synology. C'est pour l'instant la dernière version fonctionnelle avec le loader Jun 1.02b.

Téléchargez ensuite l'utilitaire Synology Assistant à cette adresse :
https://www.synology.com/fr-fr/support/download/DS3615xs#utilities

Pour info, les archives DSM de Synology sont accessibles par le lien All Downloads situé à droite de Télécharger (.pat). Vous y trouverez toutes les versions stables de DSM depuis la v2.0, les dernières versions béta et tous les patchs correctifs.

Installez et exécutez Synology Assistant qui va scanner votre réseau à la recherche d'un NAS Synology fonctionnel ou en attente d'installation. N'hésitez pas à forcer la recherche 2 ou 3 fois si vous ne voyez pas apparaitre une ligne DiskStation avec un statut Non installé.

A partir de maintenant, la procédure d'installation est la même que pour un vrai NAS Synology. Faites un clic droit sur la ligne du nouveau DiskStation et choisissez Installation. La première fenêtre va vous demander de sélectionner le fichier DSM_DS3615xs_15284.pat du système d'exploitation DSM 6.1.7 que vous venez de télécharger.

Renseignez ensuite le mot de passe et donnez un nom à votre nouveau NAS.

Validez la configuration réseau en laissant DHCP. Vous changerez l' IP par la suite dans DSM.

L'installation se poursuit avec le formatage de la partition système et l'installation du DSM. Si tout se passe bien vous arrivez à cet écran :

Il ne vous reste plus qu'à accéder au NAS avec le lien proposé. Vous arrivez alors sur la fenêtre du login puis, une fois vos identifiants renseignés, un assistant va vous poser quelques questions.

La première fenêtre va vous demander de paramétrer les mises à jour de DSM. Ne choisissez pas l'installation automatique mais seulement le téléchargement avec installation manuelle. Par la suite, dans le Panneau de configuration et Mise à jour et restauration, je vous conseille même de décocher la recherche automatique et de choisir seulement les mises à jour importantes,

Avec XPEnology, ne vous jetez pas sur le dernier patch  de mise à jour dés sa sortie et vérifiez toujours sur le forum XPEnology si son installation ne pose pas de problème. Une petite recherche sur le Net avec XPEnology DSM et le numéro de la dernière version vous y mènera directement.

L'assistant vous propose de configurer ensuite QuickConnect mais n'en faites rien. Cliquez sur Omettre cette étape sous le bouton Suivant.
Pour accédez au NAS depuis l'extérieur de votre domicile, vous devrez faire une transmission de port NAT sur votre Box Internet (voir ce tuto  
https://craym.eu/tutoriels/utilitaires/ouvrir_les_ports_de_sa_box.html)

Evitez dans ce cas de donner le même numéro de port en externe qu'en interne. Le port interne pour accéder à l'interface du DSM en HTTPS est par défaut 5001.


L'assistant va ensuite vous proposer de partager la position de votre NAS. Ne cochez pas la case.


Pour finir n'autorisez pas  l'analyse de périphérique (envoi d'informations statistiques à Synology) en cliquant sur Ignorer en haut à droite du message.

Voilà, l'installation est terminée. Par curiosité, vous pouvez aller faire un tour dans le Panneau de configuration puis Centre d'infos. Vous retrouvez la plupart des informations fournies lors de la création de la VM. A noter que la vitesse d'horloge du processeur n'est pas celle d'un Core i3-4130 mais celle de l'hôte (votre serveur).


A savoir : Pour éteindre la machine virtuelle, vous devez éteindre le NAS virtualisé depuis l'interface DSM car la fonction Arrêter de Proxmox n'a pas d'effet sur la VM.

 

Gestion du stockage :


Je ne vais pas vous faire un tutoriel complet sur DSM car vous trouverez toutes les informations utiles sur le site de Synology :
https://www.synology.com/fr-fr/knowledgebase/DSM/help/DSM/Tutorial/home.

Mais je vais quand même vous montrer comment réactiver le système de RAID SHR (https://www.synology.com/fr-fr/knowledgebase/DSM/tutorial/Storage/What_is_Synology_Hybrid_RAID_SHR) qui n'est pas officiellement supporté sur les DS3615xs et DS3617xs, et je vous expliquerai après comment créer un volume sur le disque virtuel de votre VM XPEnology.

Il est bien sûr possible de rattacher des disques physiques à la VM et de s'en servir pour créer un volume RAID sur DSM. Pour le rattachement, la méthodologie est la même que dans le précédent tutoriel sur OpenMediaVault 4, à savoir :
1- Dans le menu Disques de l'hôte, repérez le nom du disque que vous voulez ajouter à la VM  (par exemple /dev/sdc)
2- En ligne de commande (Shell Proxmox par exemple), tapez qm set 172 --sata0 /dev/sdc où 172 est le numéro ID de votre VM, sata0 la 1ère interface SATA libre (vous pouvez utiliser sata0 à sata4 puisque sata5 est déjà réservé pour le disque virtuel) et /dev/sdc le nom du disque à rattacher. Pensez ensuite à cocher Aucune sauvegarde dans les paramètres du disque.

Donc pour réactiver le RAID SHR sur votre nouveau NAS DS3615xs, commencez par activer le service SSH dans Panneau de configuration puis Terminal & SNMP. Connectez-vous ensuite à votre NAS avec Putty (compte admin) et élevez les droits en root avec la commande sudo su - (mot de passe de admin) puis éditez le fichier de configuration du NAS avec vim (nano n'est pas installé sur DSM).

vim /etc.defaults/synoinfo.conf

au dessus de la 18ème ligne intitulée supportphoto="yes" insérez cette ligne (appuyez sur la touche i pour passer en mode insertion) :

support_syno_hybrid_raid = "yes"

Descendez jusqu'à la partie Disk hibernation options est repérez la 295ème ligne intitulée supportraidgroup="yes". Commentez-la en ajoutant le symbole # devant.

Faites echap pour sortir du mode insertion et :wq pour enregistrer et quitter.

Redémarrez le syno depuis l'interface de DSM pour appliquer les modifications ou tapez simplement reboot.

Maintenant nous pouvons créer un volume SHR avec le Gestionnaire de Stockage. Dans la partie Volume, cliquez sur Créer et choisissez le mode rapide.


Sélectionnez le disque 6 de 15 Go créé avec la VM. Ne touchez jamais au disque 7. C'est l'image de boot de XPEnology.

Passez l'étape de vérification du disque, inutile dans le cas d'un disque virtuel (par contre effectuez une vérification si vous rattachez un disque physique).

Choisissez ensuite le type de système de fichiers à appliquer au volume. Btrfs est plus récent que Ext4 et apporte des fonctionnalités intéressantes :
https://www.synology.com/fr-fr/dsm/Btrfs

Donnez une description à votre nouveau volume.

Enfin, confirmez la création du volume. Vous noterez au passage que le disque a fait un régime et ne propose plus que 10 Go sur les 15 Go d'origine.
Il faut savoir que sur les NAS Synology, le système se réplique sur tous les disques. C'est une sécurité très utile en cas de panne d'un disque.

Vous disposez maintenant d'un volume qui va vous permettre d'installer quelques paquets et tester DSM.

Ce volume a l'avantage de pouvoir être sauvegardé dans Proxmox, avec le reste de la VM. Bien sûr 10 Go de libre, c'est très peu, mais suffisant pour installer quelques paquets et tester DSM.

Par contre si vous avez besoin de plus d'espace il ne sera pas possible d'augmenter (facilement du moins) sa capacité. Proxmox permet bien de redimensionner la taille d'un disque virtuel mais cette manipulation n'a aucun effet dans DSM.



Paramétrages de DSM :


Je vais me contenter d'énumérer ici les principaux réglages que j'ai l'habitude d'effectuer dans Panneau de Configuration après l'installation de DSM :

Dans Réseau :
- Affecter une adresse IPv4 statique et désactiver IPv6.
- Modifier les ports HTTP (5000) et HTTPS (5001) par défaut.
- Activer HTTP/2

Dans Terminal & SNMP :
- Activer le service SSH avec un port différent de 22.

Dans Sécurité :
- Cocher Ne pas permettre que DSM soit incorporé dans iFrame.
- Activer le Firewall avec au minimum une règle autoriser tous les ports d'origine France.
- Activer la protection DoS.
- Activer le blocage auto avec 4 tentatives en 60 minutes sans expiration des blocages.
- Activer la compression HTTP.

Dans Mise à jour et restauration :
- Cocher Mises à jour importantes et décocher téléchargement automatique.

Dans Utilisateur :
- Créer un nouveau compte administrateur et désactiver le compte admin.

Dans Services de fichiers :
- Activer NFS v4.
- Activer FTPS et SFTP en changeant les ports par défaut.
- Activer rsync.


Rattacher un périphérique USB à la VM :


Si vous souhaitez rattacher un disque externe USB ou une clé WIFI, rien de plus simple. Allez dans la partie Matériel de la VM et cliquez sur le menu Ajouter puis USB Device.

Choisissez de préférence Use USB Vendor/Device ID qui permet de rattacher le périphérique en fonction de son n°  d'identification interne et non de son port. Vous pourrez ainsi le raccorder à une autre prise USB du serveur sans devoir recommencer le rattachement.


Pour utiliser le mode USB 3.0, cochez la case en bas de la fenêtre.


Modifier le modèle du NAS sans perdre les données et les paramètres :

Si vous voulez changer le modèle du NAS (par exemple passer d'un DS3615xs à un DS3617xs) sans devoir re-paramétrer DSM et sans perdre vos données, vous pouvez utiliser cette méthode qui résume en grand partie les étapes d'installation de XPEnology décrites dans cet article :
- Récupérez l'image de boot XPEnology de Jun (version 1.02b) pour DS3617xs à cette adresse : https://mega.nz/#F!yQpw0YTI!DQqIzUCG2RbBtQ6YieScWg!DYRAXCpB


et renommez la en Jun102b3617.img puis transférez-la sur Proxmox avec WinSCP.

- Générez un nouveau numéro de série pour un DS3617xs :
https://xpenogen.github.io/serial_generator/index.html

- Editez le fichier de config de la VM pour remplacer les références au 3615 par le 3617.
nano /etc/pve/qemu-server/[ID_VM].conf

- Dans Proxmox, partie Matériel de la VM, changez le nombre de cœurs du CPU (4 mini). Le processeur de votre serveur doit disposer d'un nombre égal ou supérieur de cœurs.

- Redémarrez la VM puis aussitôt après lancez la console (bouton en haut à droite) et appuyez plusieurs fois sur une touche de direction pour stopper le démarrage automatique.

- Tapez c pour accéder au grub puis changez le n° de série en tapant sn suivi d’un espace et du numéro que vous venez de générer. Tapez sur la touche echap pour revenir au menu.

- Choisissez ensuite la 2ème ligne (Reinstall) et lancez Synology Assistant.
Après une ou 2 recherches forcées, vous devez voir un nouveau DiskStation "pouvant être migré".

- Faites un clic droit sur la ligne et choisissez Installation.

- Téléchargez sur le site de Synology le fichier .pat du DSM correspondant à un DS3617xs
https://archive.synology.com/download/DSM/release/6.1.7/15284/DSM_DS3617xs_15284.pat

et chargez-le dans Synology Assistant.

A la fin de l'installation, votre DS3615xs sera devenu un DS3617xs. Il vous restera juste à réparer les paquets installés qui ne correspondent plus au nouveau modèle suite au changement d'architecture CPU.



A suivre :

Dans la prochaine partie, je vous donnerai quelques astuces sur DSM comme par exemple forcer le numéro du 1er volume à sa création, déplacer des paquets d'un volume à un autre sans les désinstaller ou augmenter la taille du disque virtuel de la VM.

 

NOUVEAU : Retrouvez nos articles en Vidéos sur YouTube

Mise à jour le Mardi, 12 Juin 2018 21:06  

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Recherche

Newsletter ?

Instagram

Publicité



Connexion