Actualités | Audio/Vidéo | Evènements | DIY | Domotique | Informatique | Maison | Mobile | Sécurité

Virtualisation domestique – Tutoriel Windows – Partie 13

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 50
MauvaisTrès bien 

Après avoir vu précédemment comment créer un NAS virtualisé avec XPEnology, je vais vous montrer comment créer des machines virtuelles de différentes versions de Windows. Je me limiterai généralement dans cet article à la création des VM. L'installation proprement dite de Windows est classique et a déjà été traitée de très nombreuses fois sur Internet. Les images ISO d'installation seront des images officielles de Microsoft ce qui implique évidemment de disposer d'une clé de licence valide et de pouvoir activer Windows dans la période d'essai de 30 jours.

 

Le disque virtuel créé pour chaque VM Windows aura une taille de départ minimale et vous serez vite obligé de le redimensionner si vous souhaitez exploiter la VM. Nous verrons comment dans la dernière partie de ce tutoriel, ainsi que la méthode pour accéder à Windows depuis différents supports. Pour Windows XP, 7 et 8.1, la configuration de la VM sera classique. Nous verrons avec Windows 10 comment optimiser la VM dés l'installation en utilisant les pilotes de périphériques virtuels VirtIO. Mais je vous expliquerai aussi comment les utiliser sur une machine virtuelle Windows déjà fonctionnelle.

A la fin de l'installation de Windows, quelque soit la version, je vous recommande d'installer aussitôt un bon antivirus et firewall, de télécharger les dernières mises à jour, et d'optimiser Windows : limitation des effets graphiques (nombre de couleurs, animation des fenêtres, désactivation d'Aero Peek et Cortona), suppression de l'indexation automatique, des applications inutiles et des fichiers temporaires, nettoyage de la base de registre (avec CCleaner par exemple), désactivation de la mise en veille prolongée pour gagner un peu d'espace disque, etc ... Vous trouverez de nombreux tutoriels sur Internet.

Une fois votre installation de Windows à jour et optimisée, je vous conseille de faire une sauvegarde de la VM, de préférence au format compressé GZ, plus performant (mais plus lent) que LZO sur les disques virtuels volumineux (voir article 5 sur OpenMediaVault).

 

Création d'une machine virtuelle Windows XP

Nous allons voir maintenant comment virtualiser Windows XP Professional (32 bits) Service Pack 3 sur Proxmox. Mais attention : Windows XP n'est plus mis à jour par Microsoft et c'est une vrai passoire à Virus et Trojan. Je vous conseille donc d'installer un bon antivirus et d'interdire l'accès à Internet depuis la VM. L'idéal étant même de ne pas installer de carte réseau et de rattacher une clé USB pour passer des fichiers à la VM. Dans tous les cas, je vous recommande de faire l'activation par téléphone pour éviter, là encore, une connexion à Internet.

Pour commencer il faut charger dans Proxmox une image d'installation de Windows XP PRO SP3 x86. Si vous n'en avez pas, vous pouvez en télécharger une officielle ici : https://lecrabeinfo.net/comment-installer-windows-xp-cd-cle-usb-disque-sata-ahci.html

Une fois le fichier GRTMPOEM_FR.ISO téléchargé et rapatrié dans Proxmox, nous allons pouvoir créer la machine virtuelle.
En haut à droite de l'interface de Proxmox, cliquez sur Créer VM. Dans l'onglet Général, donnez un numéro ID à la VM (au dessus de 100) et un nom (sans espace).

Dans la partie Guest OS de l'onglet OS, choisissez Microsoft Windows version XP/2003. Dans la partie CD-Rom choisissez l'espace de stockage et l'image ISO de Windows XP.

Dans l'onglet Disque Dur, créez un disque de type IDE avec l'identifiant 0 et une taille minimale de 5 ou 6 Go.

Dans l'onglet CPU, rentrez 1 socket et 1 cœur de type KVM64.

Dans l'onglet Mémoire, affectez 512 Mo en taille fixe. Windows, quelque soit la version, ne gère pas nativement la mémoire dynamique et utilisera le maximum alloué. Nous verrons dans les prochaines parties comment utiliser les drivers VirtIO pour accélérer les VM Windows (toutes versions) et bénéficier de la mémoire dynamique.

Dans l'onglet Réseau, conservez le mode Accès par pont et affectez à la VM, une carte de type Realtek RTL8139 (100 Mbps), seul modèle proposé dans Proxmox dont les drivers sont déjà présents dans Windows XP. Si par la suite vous voulez du Gigabit, vous pourrez soit ajouter une carte de type Intel E1000, soit une de type VirtIO. Vous devrez dans tous les cas installer manuellement les drivers dans XP.

Le dernier onglet résume tous les paramètres de création de la VM :

Une fois terminé, vous pouvez démarrer la machine virtuelle et commencer l'installation de Windows XP. Si tout va bien, après une phase de chargement des drivers, vous devriez atteindre cet écran :

Appuyez sur Entrée pour commencer l'installation puis sur F8 pour valider la licence. Ensuite sélectionnez le disque 0 et appuyez sur Entrée pour créer une seule partition avec tout l'espace disponible.

Choisissez ensuite la première option de formatage (NTFS rapide) et appuyez sur Entrée pour formater le disque virtuel.

Après une première phase de copie de fichiers, le système va redémarrer et l'installation va se poursuivre en mode graphique.

Vous allez ensuite devoir rentrer votre clé de produit Microsoft correspondant à la version de Windows XP. Sans clé valide, vous ne pourrez pas dépasser cette étape.

Puis donnez un nom à l'ordinateur et, même si Windows XP tolère de s'en passer, renseignez impérativement un mot de passe. C'est un minimum en matière de sécurité.

Arrive ensuite la phase de configuration du réseau. Cochez Paramètres personnalisés.

Sélectionnez la ligne Protocole Internet (TCP/IP) et cliquez sur le bouton Propriétés.

Renseignez ensuite une adresse IP fixe, un masque de sous-réseau mais ne renseignez pas l'adresse de la passerelle ni celle du serveur DNS pour éviter que XP puisse se connecter à Internet. De cette façon, seul votre réseau local sera accessible.

Ensuite vous aurez le nom de groupe de travail à valider (par défaut WORKGROUP) et la configuration des mises à jour automatiques. Windows XP n'étant plus maintenu par Microsoft, inutile de les activer. Cochez donc Pas maintenant (bouclier rouge).

Voilà l'installation est terminée. Avant toute chose commencez par installer un antivirus compatible 32 bits. Personnellement j'utilise Comodo Internet Security (Antivirus + Firewall gratuit) depuis plusieurs années sans problème. Il est complet et surtout léger ce qui est toujours appréciable pour une machine virtualisée.

La dernière version est la 10 mais il n'est pas possible, à ma connaissance, d'importer la base de signature sans devoir se connecter à Internet. Je vous propose donc de télécharger une ancienne version offline (installation complète sans accès Internet) de Comodo Internet Security 8 à cette adresse : https://www.filehorse.com/download-comodo-internet-security/25362/

et la dernière base de signatures des virus ici : http://download.comodo.com/av/updates58/sigs/bases/bases.cav

Pour éviter que Windows XP ne parcourt votre réseau local (je rappelle que la VM n'a pas encore accès à Internet), la méthode d'installation la plus sûre à mes yeux est de copier les fichiers sur une clé USB et de rattacher cette clé à la machine virtuelle. Petit rappel vu dans le précédent article :


Proxmox – Attacher un périphérique USB à la VM :

Allez dans l'onglet Matériel de la VM et cliquez sur le menu Ajouter puis USB Device.

Choisissez de préférence Use USB Vendor/Device ID qui permet de rattacher le périphérique en fonction de son numéro d'identification interne et non de son port. Vous pourrez ainsi le raccorder à une autre prise USB du serveur sans devoir recommencer le rattachement.

Ensuite lancez l'installation de Comodo 8 et décochez toutes les cases. Cliquez sur le lien Options d'installation en bas à gauche et décochez GeekBuddy.

Une fois Comodo 8 installé et Windows XP redémarré, importez la dernière base de signature à partir du menu Mises à jour. Votre VM est maintenant un peu mieux sécurisée (le risque zéro n'existe pas). Vous allez pouvoir lui donner accès à Internet en renseignant l'adresse IP de la passerelle et le serveur DNS de votre réseau local. Ensuite il sera possible de mettre à jour Comodo (programme et base de signature) pour passer à la version 10.

Pour les mises à jour de Windows, sachez qu'il existe un Service Pack 4 non officiel que vous trouverez à cette adresse : http://assiste.com/Logitheque/Windows_XP_SP4.html

Je vous invite au passage à lire l'article http://assiste.com/4_minutes_pour_survivre.html



Création d'une machine virtuelle Windows 7 :


Comme pour Windows XP, vous trouverez des liens de téléchargement des images ISO de Windows 7 sur le site de lecrabeinfo.net :
https://lecrabeinfo.net/telecharger-iso-de-windows-7-8-1-et-10-gratuitement.html

Récupérez la version correspondant à votre clé de produit Microsoft et transférez-la sur un espace de stockage de Proxmox. Personnellement je dispose d'une licence Windows 7 Professionnal. J'ai choisi le fichier windows_7_aio_with_sp1_update_december_2017_usb.iso qui intègre toutes les versions de Windows 7, de Home à Ultimate, en version 32 bits et 64 bits, avec la plupart des dernières mises à jour.

Nous allons maintenant pouvoir créer la machine virtuelle mais je vous préviens dés maintenant : Windows 7 est la plus gourmande des 4 versions de Windows que nous allons installer. Il vous faudra au minimum 2 Go de mémoire disponible, 2 cœurs du processeur de l'hôte et 30 Go d'espace libre sur local-lvm. Autant dire que sur un CPU bi-cœur, il n'est pas possible de faire tourner correctement d'autres VM en même temps.
Allez c'est parti ! En haut à droite de l'interface de Proxmox, cliquez sur Créer VM. Dans l'onglet Général, donnez un numéro ID à la VM (au dessus de 100) et un nom.

Dans la partie Guest OS de l'onglet OS, choisissez Microsoft Windows version 7/2008r2. Dans la partie CD-Rom choisissez l'espace de stockage et l'image ISO de Windows 7.

Dans l'onglet Disque Dur, créez un disque de type SATA avec l'identifiant 0 et une taille de 30 Go. Le minimum requis pour l'installation de Windows 7 est 26 Go.

Dans l'onglet CPU, rentrez 1 socket et 2 cœurs de type KVM64.

Dans l'onglet Mémoire, affectez entre 2048 Mo et 3072 Mo en taille fixe.

Dans l'onglet Réseau, conservez le mode Accès par pont et affectez à la VM, une carte de type Intel E1000. Il ne sera pas possible au cours de l'installation de personnaliser les paramètres réseau et donc d'interdire l'accès à Internet tant qu'un antivirus n'est pas installé. Bien que Windows 7 soit un peu plus sûr que Windows XP, je vous conseillerais quand même de ne pas créer tout de suite de carte réseau et d'en ajouter une seulement après avoir installé Comodo à l'aide d'une clé USB.

Le dernier onglet résume tous les paramètres de création de la VM :

Il ne vous reste plus qu'à démarrer la machine virtuelle pour lancer l'installation de Windows 7.
A part la fenêtre vous demandant de choisir la version du système (liée à l'image ISO multi-version), le reste de l'installation est classique.

 

Création d'une machine virtuelle Windows 8.1 :

La procédure d'installation est la même que pour Windows 7. Récupérez une image ISO officielle à partir du site de lecrabeinfo.net : https://lecrabeinfo.net/telecharger-iso-de-windows-7-8-1-et-10-gratuitement.html et transférez-la sur Proxmox. Puis commencez la création de la machine virtuelle. Dans l'onglet Général, donnez un numéro ID à la VM et un nom.

Dans la partie Guest OS de l'onglet OS, choisissez Microsoft Windows version 8/2008r2. Dans la partie CD-Rom choisissez l'espace de stockage et l'image ISO de Windows 8.1.

Dans l'onglet Disque Dur, créez un disque de type SATA avec l'identifiant 0 et une taille de 20 Go. Le minimum requis pour l'installation de Windows 8.1 est 16 Go.

Dans l'onglet CPU, rentrez 1 socket et 2 cœurs de type KVM64.

Dans l'onglet Mémoire, affectez au moins 2048 Mo en taille fixe. Je vais mettre 2.5 Go.

Dans l'onglet Réseau, conservez le mode Accès par pont et affectez à la VM, une carte de type Intel E1000. Comme pour Windows 7, il ne sera pas possible au cours de l'installation de personnaliser les paramètres réseau et donc d'interdire l'accès à Internet tant qu'un antivirus n'est pas installé. Je vous conseillerais donc de ne pas créer tout de suite de carte réseau et d'en ajouter une seulement après avoir installé Comodo à l'aide d'une clé USB.

Le dernier onglet résume tous les paramètres de création de la VM :

 

A suivre :

Dans la prochaine partie, nous verrons comment créer une machine virtuelle Windows 10 en utilisant cette fois-ci les pilotes de périphériques virtuels VirtIO qui vont permettre d'accélérer la VM et de consommer moins de ressources sur le serveur.

 

NOUVEAU : Retrouvez nos articles en Vidéos sur YouTube

Mise à jour le Dimanche, 01 Juillet 2018 21:52  

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Recherche

Newsletter ?

Instagram

Publicité



Connexion