Actualités | Audio/Vidéo | Evènements | DIY | Domotique | Informatique | Maison | Mobile | Sécurité

Asterisk par Toutatis

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 20
MauvaisTrès bien 

Dans cet article, le premier d'une longue série (ou pas), je vais vous parler et vous faire installer Asterisk. A la fin de l'article, vous serez capable d'appeler de téléphone (Hard ou Soft) à téléphone en interne, comme vers toutes les autres lignes (Fixes, Mobiles, Etranger, ...).

Dans cet exemple, je vais utiliser le SIP Free mais vous pouvez facilement le remplacer par un autre fournisseur (ovh par exemple). Je vous rassure tout de suite, si vous n'avez rien compris à cette introduction tout va être expliqué par la suite ..

Avant tout, commençons par une petite précision: Non! Asterisk n'a pas de moustache et il pourrait bien te rendre quelques services.

Qu'est-ce que Asterisk

Asterisk est un serveur de téléphonie OpenSource fonctionnant sous GNU/Linux. Il a été créé en 1999 par un étudiant d'Auburn (U.S.A) qui cherchait à mettre en place ce genre de service, ne souhaitant pas payer les sommes astronomiques que demandaient (et demandent toujours) les éditeurs de logiciels de ce type. Les serveurs téléphoniques (plus souvent appelés PABX pour "Private Automatic Branch eXchange") permettent de rendre bien des services, ils sont principalement utilisés dans le milieu professionnel. Ce sont eux qui permettent de mettre en attente (souvent avec une musique d'ascenseur), de faire des transfers d'appels, ... Même si en entreprise ils sont la plupart du temps sous forme d'appliance (matériel propriétaire avec logiciel intégré dédié à une seule fonctionnalité), Asterisk a tout de même réussi depuis 1999 à se placer comme l'un des leader dans le domaine.

Quels services peut-il rendre ?

Alors là, la liste est longue et peut être adaptée à de très nombreuses situations. Les points principaux sont les suivants :

- Conférence
- Mise en attente (avec ou sans musique)
- Filtrage (entrée et sortie)
- Synthèse vocale
- Enregistrement d'appel
- File d'attente
- Identification des appelants
- Envoi et réception de SMS
- Répondeur
- Passerelle VoIP
- Réception d'alertes téléphoniques
- Redirection d'appel (par appelé et par appelant)
- Sonnerie par contact
- Fax (envoi et réception)
- Gestion de la téléphonie sur ordinateur
- Serveur Vocal Interactif
- Reconnaissance vocale
- ...


Cette liste est non exhaustive et peu paraitre barbare. Je vais donc vous présenter quelques exemples d'utilisations pour ceux qui me semblent les moins clairs.

 

Filtrage :

Interdire à vos enfants d'appeler 3617 ULA, des numéros étrangers, le boulanger pour lui faire des blagues ... ou tous services surtaxés. L'autre utilité peut être de bloquer les appels venant de plateformes de télémarketing entre 19h et 8h mais les autoriser le reste du temps (ou pas).

Enregistrement d'appel :

Qui n'a jamais raccroché son téléphone en regrettant que cet appel n'ait pas été enregistré. Je pense qu'il doit être possible de faire dire automatiquement à Asterisk que la conversation va être enregistrée. D'un point de vue légal, il me semble que c'est indispensable. Cela fait partie des choses que je veux essayer.

Passerelle VoIP :

Appeler depuis votre téléphone de la maison sur une plateforme de VoIP (gtalk ou autre) et inversement, être appelé à la maison depuis cette plateforme.

Redirection d'appel :

Après x sonneries sans réponse passer à un second numéro, puis à un troisième avant de tomber sur le répondeur.

Gestion de la téléphonie par Ordinateur :

Permet l'utilisation de "softphones", logiciels permettant d'appeler ou recevoir des appels sur son PC (ou MAC) avec des options telles que l'enregistrement, la sourdine, ...

Serveur Vocal Interactif :

Vous connaissez forcément et cela doit vous faire enrager. Ce sont les menus où il faut appuyer sur des touches avant d'avoir le bon interlocuteur. Je vais également l'essayer afin de bloquer les appels par robots et rediriger l'appelant vers la bonne personne.

Comme je vous l'ai dit plus haut, il existe de nombreuses autres fonctions, à vous de les découvrir et d’imaginer à quoi elles peuvent vous  être utiles.

Vous avez pu le remarquer, bon nombre de ces fonctions sont habituellement trouvables en entreprise et ont peu d'intérêt à la maison. Je vais tout de même en aborder certaines car elles sont rigolotes et peuvent permettre de mieux intégrer la téléphonie à la domotique.

 

Les 12 travaux d’Asterisk

Si je mets en place (et j’imagine si vous mettez en place) ce service, c’est bien dans le but qu’il facilite la vie au quotidien. Pour définir ce à quoi il va me servir, je fixe avant tout les fonctions que j’attends de lui avec 2 niveaux de priorité : « Indispensable » et « Petit plus » :

 

Indispensable

Envoi par SMS ou appel sur mon mobile des messages d'alertes de mes serveurs :

Je souhaite que lorsque mes serveurs ont un problème, Asterisk me prévienne, idéalement par SMS sinon en m’appelant et en me lisant un texte (text-to-speech) contenant des variables (nom du serveur, type de problème, …). L’idée est également dans un second temps d’être appelé par lui au lancement de certains scénarii sur mon installation domotique (Alarme, conso électrique, lumière non nécessaire restée allumée longtemps, …) pour certains de ces scénarii, les SMS seraient préférables.

Filtrage du télémarketing

Une des fonctions principales, si ce n’est la fonction principale, est de filtrer cette plaie des temps modernes qu’est le télémarketing. Attention je n’ai rien contre les personnes faisant du télémarketing et comme j’ai énormément de mal à garder mon sang froid quand ils m’appellent à des heures indues, je souhaiterais filtrer automatiquement (et avec diplomatie) leurs appels. Pour cela j’ai plusieurs solutions même si aucune ne me semble infaillible.

Enregistrement des appels

Une fonction qui m’a manqué plus d’une fois dans ma vie, c’est l’enregistrement des appels. Oui je sais la plupart des mobiles le permettent, mais comme c’est toujours après l’appel que l’on se dit : « mince j’aurai du enregistrer ça », il faut que cela se fasse automatiquement. Par ailleurs, il me semble qu’il est interdit en France d’enregistrer une conversation sans en avertir préalablement les interlocuteurs, cet enregistrement systématique ne se fera donc qu’après la mise en place d’un message automatique.

Identification des appelants

Une des fonctionnalités intéressantes qui est apparue durant ces 10 dernières années est l’affichage du numéro. Je m’en sers quotidiennement sur mon mobile et apprécie avoir la même fonction quand un usager Free m’appelle.

Répondeur

Fonction certes classique mais indispensable.

Redirection de tous les appels sur mon mobile et celui de ma copine après 3 sonneries

Je ne suis pas souvent chez moi et risque donc de rater de nombreux appels, j’aimerais donc que les appels soient redirigés vers nos mobiles si nous ratons 2 ou 3 sonneries sur la ligne fixe. L’idée étant de coupler dans un second temps cette fonction à notre présence ou non à la maison.

Transfert des appels vers nos mobiles Android si connectés en Wifi

J’ai une installation téléphonique et informatique un peu particulière qui m’oblige à avoir le téléphone fixe dans le garage, il est donc indispensable que quand un téléphone Android est connecté en wifi à mon réseau, il sonne en plus du fixe se trouvant au garage.



Petit plus

Lecture des SMS et re-routage vers mon mobile

Certaines personnes (et moi le premier) envoient des SMS sur des lignes fixes (pour ma part, c’est automatique si on m’appelle alors que je suis en moto). J’aimerais (plus par curiosité que par réel besoin) rediriger ces SMS sur mon Mobile.

Mise en attente avec musique

Parce que c’est toujours la classe de mettre son banquier en attente avec de la musique pour lui rendre la monnaie de sa pièce.

Sonnerie différente selon l'appelant (3 ou 4)

Un petit confort pris avec les téléphones portable qui a quand même ses avantages.

Softphone windows/linux

Cela ne me sert pas à grand-chose mais c’est facile à faire et on ne sait jamais, ca peut servir (à commencer par les tests des réglages d'Asterisk).

Serveur vocal interactif

Tappez 1 pour me parler, 2 pour ma copine, 3 un des deux, et 9 accès à une section protégée par mot de passe pour lancer des scripts par reconnaissance vocale. Dans tous les autres cas, rejet de l'appel car robot.
Cette fonction là, j’ai hésité à la mettre dans les indispensables car elle permet de se débarrasser des robots. Vous savez, ceux qui parlent tout seul (dédicace à toi N.Hulot ainsi qu’à François Bayrou en période d’élection) ou ceux qui appellent un conseiller dès que vous avez décroché.
Cela permettrait aussi de mettre en place un menu protégé par mot de passe afin de lancer des scénarios de Domotique.

Et voilà les sujets qui vont être abordés dans cette série d'articles. Si vous voyez d’autres besoins, n’hésites pas à faire chauffer les commentaires et le forum http://www.touteladomotique.com/forum/viewtopic.php?f=43&t=9010.

Pour ce qui est de cet article en particulier nous allons juste voir l'installation d’Asterisk et le paramétrage avec Freephonie SIP. Le but en fin d'article étant d'avoir un serveur qui nous permet d'appeler en interne (Talkie-walkie de luxe) et en externe (appel sortant et appel entrant).

Aller HOP! c'est parti.

 

Installation

Pré-requis Matériel

Pour commencer, je rappelle que mon usage est privé et que ma seule ligne téléphonique est fournie par mon FAI. Pour utiliser la ligne téléphone de la freebox il faut une carte (USB, PCI, Ethernet) FXO (l'idéal étant la marque DIGIUM car c'est la marque créée par l'inventeur de Asterisk, pratique pour être sûr de la compatibilité). Ces cartes étant relativement chères (~150e) il me faut trouver une autre solution.

Free propose un compte SIP, il me suffit donc de configurer le compte SIP de Free dans Asterisk. SIP est un service proposé (entre autre) par free et permettant de rediriger les appels pour mon numéro de téléphone public vers mon compte SIP et inversement. Ce compte sera donc écouté par Asterisk qui fera ce qui doit être fait.

Pour le matériel, je n'ai au final plus besoin que d'un PC peu puissant. Par exemple, j'ai lu que sur un eeePC Atom 1,6Ghz avec 2Go de RAM, tu peux espérer avoir une dizaine de communications simultanées (non compressées). Pour ma part, j'utiliserai une machine virtuelle avec dans un premier temps 512 Mo de RAM. Je verrais bien et adapterais si cela est insuffisant. De toute façon, je n'ai pas besoin de plus de 2-3 connexions simultanées. Les pré-requis trouvables sur le wiki Asterisk préconisent un CPU de 1Ghz et au moins 512Mo de RAM.

Le dernier pré-requis matériel peut sembler bête mais c'est simplement un (ou plusieurs) téléphone(s). Cela peut être des téléphones IP mais également des smartphones avec une application gérant le SIP (comme CsipSimple sur Android). Cela peut également être un softphone même si cela n'est plus réellement à mettre dans la catégorie matériel car il s'agit d'un logiciel à installer sur votre PC et qui va jouer le même rôle qu'un téléphone (en utilisant les enceintes et micro du PC, il faut donc en être pourvu).

 

CsipSimple

Parce que vous avez été sage et ne m'avez pas interrompu, voila comment configurer CsipSimple sur Android:
Cliquez sur ce lien:

https://play.google.com/store/apps/details?id=com.csipsimple&feature=nav_result#?t=W251bGwsMSwxLDMsImNvbS5jc2lwc2ltcGxlIl0.

Et installez le logiciel sur votre téléphone (celà fonctionne marche aussi sur tablette). Une fois installé, vous pouvez le lancer, en cliquant sur cette icone:

La fenêtre suivante apparaît:


Si vous cochez la case « S’intégrer à Android », lors de chaque appel, il vous sera demandé si vous utilisez le SIP ou la ligne GSM pour passer le coup de fil.

En mode itinérant (hors wifi donc), si vous utilisez le SIP, cela va consommer votre forfait Data et la qualité de l'appel dépendra de la qualité du réseau data. A noter qu'avec la plupart des opérateurs (français), cette utilisation de la Data est interdite par les CGU, donc comme on dit : A vos risques et périls ...

A noter qu'il est possible de configurer CSipSimple afin qu'il ne propose les appels en SIP que si vous êtes connectés en Wifi. C'est un bon compromis pour ne pas fusiller son forfait 3G.

Si vous ne souhaitez pas intégrer CSipSimple à Android, il vous faudra passer par l'application pour passer un appel en SIP. Par défaut, l'appli téléphone d'Android ne vous proposera pas de le faire.

Pour ma part je choisis de l'intégrer.

D'autres questions se posent lors du premier lancement : "Profil de disponibilité". Je n'ai pas vérifié mais je pense très fortement que cela concerne uniquement les appels entrants. En effet, comme il est possible de rediriger les appels SIP vers le mobile il peut les accepter :

1 - tout le temps
2 - que quand il est connecté au Wifi
3 - ne jamais accepter les appels entrants

Il vous faut maintenant configurer un compte.

Pour connecter votre téléphone à Asterisk (pour la suite de ce tuto) choisissez "Basic". Dans le champ :

- Nom du compte : mettez le nom qui sera affiché quand vous appelerez. Dans mes exemples suivants disons "Bob MORAN"
- Utilisateur : il faut mettre le numéro correspondant à votre utilisateur (cf. fichier "users.conf"). Prenons 6001 dans l'exemple.
- Serveur : Si vous ne souhaitez utiliser CsipSimple que sur le wifi relié au même réseau que votre serveur Asterisk, il faut spécifier l'adresse IP privée d’Asterisk. Mais si vous souhaitez l'utiliser de partout, il vous faut mettre votre IP publique et il faudra penser à rediriger votre port 5060 (ou autre) externe vers le port 5060 de votre serveur Asterisk. Attention si vous changez le port public il faut bien le re-paramétrer dans CSipSimple.
Mot de passe : C'est le mot de passe placé dans le fichier des utilisateurs (vous verrez plus tard). Pour nos exemples se sera "SecretMoMo"

 



A ce moment là, vous devez avoir le joli message suivant. Mais rassurez vous une fois votre Asterisk monté et configuré ce sera "vert" avec marqué "Enregistré".



Sur PC, vous avez le logiciel X-Lite qui vous permet de tester la suite de ce Tuto. N'étant pas très compliqué à configurer (regardez les infos de la configuration de CsipSimple, s'il vous pose des questions sur quoi renseigner) je ne vais pas vous le re-détailler.

Pour tester le bon fonctionnement de votre serveur Asterisk, il va au moins vous falloir 2 téléphones, dont un GSM ou une seconde ligne analogique pour tester les appels entrants ou sortants.

 

Pré-requis Logiciels

Il faut une version de linux installée sur ce serveur, une connexion internet fonctionnelle (pensez à fixer l'adresse IP, c'est tout de même un serveur) et un accès root.

Il y a très peu de pré-requis logiciels pour Asterisk.

Pour ma part, afin de profiter de la dernière version d'Asterisk je vais le compiler depuis les sources. Mais il est présent dans les dépôts par défaut de nombreuses distributions (Debian, Ubuntu pour le moins), vous pouvez donc l'installer par ce biais et me retrouver au paragraphe "Configuration".

Si comme moi, vous préfèrez le compiler, il va vous falloir les paquets habituels, si vous avez déjà installé des logiciels par ce biais, ils sont déjà présents mais une mise à jour fait rarement de mal.

root@Asterisk:~# apt-get install build-essential libxml2-dev libncurses5-dev linux-headers-`uname -r` libsqlite3-dev

 

Compilation

Nous allons préparer un petit répertoire où tout télécharger et préparer.

root@Asterisk:~# mkdir ~/Asterisk
root@Asterisk:~# cd ~/Asterisk/

Copiez le lien de la dernière version des sources sur ce site : http://www.asterisk.org/downloads
En cliquant sur « Download Asterisk» puis dans la fenêtre qui s’ouvre, faites un clic-droit sur le lien puis « copier l’adresse du lien » ou l’équivalent sur votrenavigateur.


Ensuite retournez sur votre terminal et téléchargez l’archive en utilisant le lien copié précédemment.

root@Asterisk:~/Asterisk# wget http://downloads.asterisk.org/pub/telephony/certified-asterisk/certified-asterisk-1.8.11-current.tar.gz

Le téléchargement prend plusieurs minutes selon la vitesse de votre connexion internet. Une fois ce fichier téléchargé, vous pouvez commercer à l’extraire.

root@Asterisk:~/Asterisk# tar -xvjf certified-asterisk-1.8.11-current.tar.gz

Cela prend encore quelques minutes. Ensuite placez vous dans le dossier créé puis préparez la compilation :

root@Asterisk:~/Asterisk# cd certified-asterisk-1.8.11-cert8/
root@Asterisk:~/Asterisk/certified-asterisk-1.8.11-cert8# ./configure

Si l’étape précédente renvoie le message suivant c’est que tout s’est bien passé. Sinon les messages précédés par « error » indiquent quelles dépendances sont manquantes.


Si l’étape suivante renvoie une erreur c’est peut être car votre terminal est trop petit (résolution minimum 80x27), augmentez sa résolution ou lisez bien le message pour voir les paquets manquants.

root@Asterisk:~/Asterisk/certified-asterisk-1.8.11-cert8# Make menuselect


Vous pouvez naviguer dans ce menu avec les touches :

- Haut et bas pour monter et descendre
- La touche droite pour entrer dans un menu
- La flèche gauche pour revenir au menu précédent
- Espace pour cocher une case
- Une fois sur le menu principal, il faut appuyer sur S pour sauvegarder et quitter ou Q pour quitter sans sauvegarder

Personnellement, j’ai eu des problèmes pour naviguer dans ce menu avec le logiciel « MobaXTerm ». Mais en me connectant directement sur le serveur, aucun problème. Je donc installé « format_mp3 » ainsi que tous les « CORE-SOUNDS-FR-xxx », « MOH-OPSOUND-ULAW » et tous les « EXTRA-SOUNDS-FR-xxx ». Mais je ne sais pas exactement ce qui est nécessaire et de toute façon, les modules à installer dépendent des fonctions que vous voulez mettre en place.

On verra bien si d’autres paquets me manquent, ce sera l’occasion de voir comment les installer a posteriori.
Quoi qu’il en soit, l’installation de ces modules demande les 2 actions suivantes, l’installation du programme « mpg123 » et l’exécution du script get_mp3_source.sh qui nécessite "subversion" :

root@Asterisk:~/Asterisk/certified-asterisk-1.8.11-cert8# apt-get install mpg123 subversion
root@Asterisk:~/Asterisk/certified-asterisk-1.8.11-cert8# bash contrib/scripts/get_mp3_source.sh

On peut maintenant compiler le programme :

root@Asterisk:~/Asterisk/certified-asterisk-1.8.11-cert8# make

Si le message suivant apparait c’est que tout a fonctionné :

+--------- Asterisk Build Complete ------------------- +
+ Asterisk has successfully been built, and +
+ can be installed by running: +
+ +
+ make install +
+--------------------------------------------------------------+

Et donc, on lui obéit en jouant la commande suivante pour installer Asterisk :

root@Asterisk:~/Asterisk/certified-asterisk-1.8.11-cert8# make install

+---- Asterisk Installation Complete -------+
+                                           +
+    YOU MUST READ THE SECURITY DOCUMENT    +
+                                           +
+ Asterisk has successfully been installed. +
+ If you would like to install the sample   +
+ configuration files (overwriting any      +
+ existing config files), run:              +
+                                           +
+                make samples               +
+                                           +
+-----------------  or ---------------------+
+                                           +
+ You can go ahead and install the asterisk +
+ program documentation now or later run:   +
+                                           +
+               make progdocs               +
+                                           +
+ **Note** This requires that you have      +
+ doxygen installed on your local system    +
+-------------------------------------------+

Nous allons maintenant installer les fichiers d’exemple :

root@Asterisk:~/Asterisk/certified-asterisk-1.8.11-cert8# make samples

Puis les sauvegarder afin de pouvoir revenir en arrière en cas de problème. Cela va également nous permettre de garder les commentaires sur les réglages tout en gardant des fichiers de configuration minimalistes et clairs.

root@Asterisk:~/Asterisk/certified-asterisk-1.8.11-cert8# mkdir /etc/asterisk/samples
root@Asterisk:~/Asterisk/certified-asterisk-1.8.11-cert8# cp /etc/asterisk/* /etc/asterisk/samples

Configurez le démarrage automatique d’Asterisk avec le serveur :

root@Asterisk:~/Asterisk/certified-asterisk-1.8.11-cert8# make config
update-rc.d: using dependency based boot sequencing

Vous pouvez maintenant vous connecter à la console Asterisk afin de vérifier que tout fonctionne. Si le prompt « Asterisk*CLI> » est là après la commande suivante, cela signifie que l’installation s’est bien déroulée :

root@Asterisk:~/Asterisk/certified-asterisk-1.8.11-cert8# asterisk –cvvvvvvvvvvr

Pour appliquer les configurations afin de les tester, il vous faudra vous connecter à cette console et exécuter la commande suivante “reload”. Cela ne redémarrera pas le service et donc ne cassera pas de connexions.

Asterisk*CLI> reload

 

Configuration

Free

Avant tout, nous allons configurer Free de manière à activer le SIP et à rediriger tous les appels vers notre serveur. Pour cela, il faut vous connecter sur votre compte Free : http://subscribe.free.fr/login

Puis dans le menu « Téléphonie » cliquez sur « Paramétrer mon compte SIP »


Maintenant il vous suffit de cliquer sur « Etat du service SIP : Actif » et de choisir un mot de passe (sans caractères spéciaux). Et enfin de cocher « Redirection appels entrants : vers mon téléphone SIP ».

Puis enregistrer.

Voila pour la configuration de Free. Penses à noter le mot de passe et le numéro de téléphone, ils te seront demandés régulièrement par la suite (je nommerai le téléphone 09xxxxxxxx et le mot de passe « secret »)

Asterisk

La configuration basique d’Asterisk s’effectue grâce à 3 fichiers :

- /etc/asterisk/users.conf : Dans lequel comme son nom l’indique, nous allons créer les comptes des utilisateurs.
- /etc/asterisk/extensions.conf : Qui, comme son nom ne l’indique pas, va nous permettre de définir les contextes (n’ayez pas peur, je vais y revenir).
- /etc/asterisk/sip.conf : Dans lequel les « trunks » et les connexions SIP sont renseignés.

Commençons par le plus simple : users.conf

Voici le contenu du mien avec des commentaires fort utiles sur les notions importantes :

[general]
fullname = New User
userbase = 6000
hasvoicemail = yes
vmsecret = 1234
hassip = yes
hasiax = yes
hasmanager = no
callwaiting = yes
threewaycalling = yes
callwaitingcallerid = yes
transfer = yes
canpark = yes
cancallforward = yes
callreturn = yes
callgroup = 1
pickupgroup = 1

[6001] ; Numéro de l’utilisateur
type=friend ; Type de compte: « friend » passe et recoit des appels; « peer » envoie des appels ; « user » recoit les appels
host=dynamic
dtmfmode=rfc2833
disallow=all
allow=ulaw ; Codecs autorisés. Il peut en être défini plusieurs en mettant plusieurs lignes.
fullname = Bob MORAN ; Nom de l’utilisateur
username = bmoran ; Login de l’utilisateur
secret=secretMoMo ; Mot de passe de l’utilisateur
context = work ; Renvoie au contexte définit dans extensions.conf

[6002]
type=friend
host=dynamic
dtmfmode=rfc2833
disallow=all
allow=ulaw
fullname = Dylan THOMAS
username = dthomas
secret=secretToTo
context = work

Voila pour users.conf. C’est dans ce fichier qu’il faut placer les utilisateurs, en fait ils peuvent être définis dans tous les fichiers mais pour faciliter la gestion mieux vaut utiliser celui-là.

Le fichier extensions.conf

Ce fichier est un peu plus compliqué, il regroupe les « context ». Ce sont les règles qui définissent les actions d’Asterisk en fonction des appels. Rappellez vous, pour chaque utilisateur nous avons défini un contexte, et bien pour que les appels de cet utilisateur soient correctement redirigés, les règles doivent être dans son "context". Pour les règles devant être appliquées, à tous les utilisateurs il faut placer ces règles dans « general ».

[general]
static=yes
writeprotect=no
clearglobalvars=no

[globals]
CONSOLE=Console/dsp ; Console interface for demo
IAXINFO=guest ; IAXtel username/password
TRUNK=DAHDI/G2 ; Trunk interface
TRUNKMSD=1 ; MSD digits to strip (usually 1 or 0)

[work]
exten => _6XXX,1,Dial(SIP/${EXTEN},20) ; Tous les appels à un numéro commençant par 6 et ayant 3 autres chiffres sont envoyés à ${EXTEN} qui est le numéro composé. S’il n’y a aucune réponse au bout de 20 secondes, le numéro est redirigé vers la ligne suivante
exten => _6XXX,2,Dial(SIP/6001&6002&6003,10) ; Ensuite l’appel est redirigé vers les numéros 6001, 6002 et 6003 en simultané. Si pas de réponse au bout de 10 secondes, l’appel est redirigé vers la 3eme ligne. Si l'un des numéros répond, la sonnerie s’arrête sur les autres.
exten => _6XXX,3,VoiceMail(${EXTEN}@work) ; L’appel est alors redirigé vers la boîte vocale du numéro composé.

exten => 600,1,VoiceMailMain(${CALLERID(num)}@work) ; Définit le numéro à appeler pour acceder à sa messagerie
exten => _0[123459]XXXXXXXX,1,Dial(SIP/versfreephonie/${EXTEN}) ; Tous les appels commençant par 01 à 05 ainsi que 09 sont redirigés vers le contexte « versfreephonie » avec comme paramètre le numéro composé. Le contexte « versfreephonie » est défini dans sip.conf et permet de passer des appels vers l’extérieur en utilisant le SIP free.

 

Le fichier sip.conf

Et maintenant, attaquons sip.conf. Dans sip.conf, nous trouvons les configurations des trunks (liens entre plusieurs serveurs Asterisk) et des connections SIP. Et voila le mien :

[general]
context=incoming
allowoverlap=no
udpbindaddr=0.0.0.0
tcpenable=no
tcpbindaddr=0.0.0.0
srvlookup=no
language=fr
externip=78.xxx.xxx.xxx ; Adresse IP Publique
localnet=192.168.0.0/255.255.255.0
defaultexpirey=1800 ; Pour une connexion SIP Free il vaut mieux le mettre à 1800
dtmfmode=auto
qualify=yes
bindport=5060
bindaddr=0.0.0.0
canreinvite=no
registertimeout=30
registerattempts=0
allowguest=yes
nat=no
allow=all
register = 09xxxxxxxx: Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. ; Cette consigne permet de se connecter au SIP Free. 09xxxxxxxx correspond au login SIP fourni par Free. "secret" est le mot de passe renseigné sur l’interface Free

[versfreephonie]
type=peer
allow=all
host=freephonie.net
fromuser=09xxxxxxxx ;09xxxxxxxxxx est l’identifiant free SIP
username=09xxxxxxxx
secret=secret
dtmfmode=inband
qualify=yes
fromdomain=freephonie.net
insecure=port,invite

[fromfreephonie]
type=peer
insecure=port,invite
allow=all
context=incoming
deny=0.0.0.0/0.0.0.0
permit=212.27.52.5/255.255.255.255

 

Et voilà, avec cette configuration, vous avez des postes qui dialoguent entre eux et qui peuvent passer des appels vers l’extérieur. Dans ce cas, le numéro de l’appelant sera votre numéro de téléphone Free (09xxxxxxxx). Cette configuration est très basique mais la seule "option" est la messagerie vocale pour chaque utilisateur. Cependant, cela reste une bonne entrée en matière et surtout un pré-requis indispensable à la suite.

A venir : la mise en place d’un IVR. Pour simplifier, c’est un menu interactif qui quand on l’appelle offre différents choix et en appuyant sur la touche qui correspond, renvoie l’appel vers une personne ou une fonction particulière.


Pour toutes questions, remarques et/ou demande particulière, vous avez les commentaires ou le topic suivant sur le forum: http://www.touteladomotique.com/forum/viewtopic.php?f=43&t=9010

 

Cet article vous est proposé par ElkAin : Technophile Toulousain, il souhaite retransmettre ce que l'Internet lui a appris. Sa devise : Mieux vaut penser les changements que changer les pansements.

 

Mise à jour le Vendredi, 16 Novembre 2012 20:15  

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Recherche

Les Flux RSS de TLD
Instagram

Produits Partenaires

GCE Electronics est partenaire de Touteladomotique.com RFXCOM.com est partenaire de Touteladomotique.com



Liens Utiles

Boutiques Partenaires

Liens Utiles

Un don pour TLD ?

Pourquoi faire un don ?

Publicité

Espaces publicitaires à louer
Contactez-nous

Connexion