Actualités | Audio/Vidéo | Evènements | DIY | Domotique | Informatique | Maison | Mobile | Sécurité

EnOcean et les développeurs

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 4
MauvaisTrès bien 

Il y a quelques temps, je vous montrais les différents capteurs EnOcean que j'ai eu en test. Nous avions vu comment utiliser EnOcean avec la Zibase. Aujourd'hui, je vous propose de voir la plateforme de développement proposée par EnOcean. Nous regarderons exclusivement la plateforme sous Windows.

Dans le kit EnOcean, il y a un transmetteur USB 300 qui permet de recevoir et d'émettre les signaux. Cette clé est utilisable sous Windows et à priori sous Linux, bien que je n'ai pas encore réussi à lire les données sous Linux. Donc pour aujourd'hui, nous allons juste découvrir les logiciels EnOcean sous Windows.

 

EnOcean propose une série de logiciels sous Windows (téléchargeables derrière ce lien) :

- Dolphin API : Ce logiciel propose la documentation de l'API (format .chm) +  de nombreux exemples de programmation en langage C

- Dolphin Studio : Ce logiciel permet de configurer, de calibrer les différents contrôleurs EnOcean.

- Dolphin View Basic : Ce logiciel permet de visualiser les échanges sur le réseau EnOcean

- Dolphin View Advanced : Ce logiciel est équivalent à Dolphin View Basic. Il permet en plus de présenter des statistiques sur les différents messages transmis.

 

Nous allons nous concentrer sur le dernier pour voir les signaux EnOcean et comprendre comment les décoder. Les deux premiers logiciels correspondent vraiment à un besoin d'expert que nous ne détaillerons pas ici.

Dolphin View Advanced va détecter votre clé USB au démarrage. Il doit vous proposer un port COM en vert dans la liste déroulante en haut à gauche. Sélectionnez le et appuyez sur CONNECT pour établir la connection. Dès ce moment là votre logiciel Dolphin est prêt à écouter le réseau EnOcean.

Sur la droite, vous avez des onglets qui permettent de "PINGer" (joindre) les modules ou d'analyser des statistiques sur les messages qui sont envoyés. Grâce à ces graphiques, vous pourrez investiguer et voir si certains de vos capteurs ne sont pas endormis ... Ca rassure de voir que le capteur a émis récemment.

A gauche du logiciel Dolphin, vous voyez vos capteurs. Au fur et à mesure qu'ils émettent, ils sont identifiés et ajoutés dans cette liste. Vous voyez l'ID du capteur qui vous permettra de mieux suivre les données dans les logs.

En bas à gauche, vous pouvez renommer un capteur afin qu'il soit plus facile à repérer dans la liste des capteurs du logiciel Dolphin. Entrez un nouveau Name et faites Update pour sauver le nouveau nom.

En bas à droite, vous voyez les différents messages envoyés par chaque capteur. Avec l'ID de ces derniers, vous pouvez faire la différence.

Téléhargez la documentation EnOceanSerialProtocol3_V1.17.pdf et vous pourrez découvrir la structure des messages EnOcean. Chacun possède des champs bien précis et bien spécifiés. On note ici la transparence d'EnOcean de partager la spécification de ses paquets. Celà va permettre à toutes les box de domotique d'intégrer plus facilement et donc plus rapidement ce protocole. C'est un très bon choix. La mauvaise idée aurait été d'en faire un protocole propriétaire fermé.

Chaque champ est détaillé dans la documentation pour arriver à comprendre tous les échanges.

Dolphin Basic et Dolphin Advanced historisent tous les échanges dans des fichiers XML dans un répertoire logs. C'est une façon simple d'aller lire ces infos par un script de votre composition ...

Si j'ouvre un de ces fichiers XML et que j'active mon capteur de porte EnOcean, je vois que le champ data passe de 08 à 09. C'est un début de décodage. Pour aller plus loin, il faut lire toute la spécification ...

J'ai ensuite cherché à faire celà sous Linux pour intégrer ma clé EnOcean à mon Raspberry Pi. Je ne suis pas encore arrivé. La clé est bien reconnue, mais je cherche comment lire les données. Si vous savez m'aider, n'hésitez pas ...

L'avantage de la technologie EnOcean, c'est qu'elle ne maille pas un réseau à un seul contrôleur. Par exemple, pendant que je fais ces tests avec Dolphin, ma Zibase continue à lire les capteurs. C'est un point intéressant, celà veur dire que vous pouvez consommer vos infos par deux systèmes (une box du marché et un raspberry pour vos bidouilles spécifiques).

Je viens d'avoir de nouveaux contacts EnOcean, je vais donc continuer à vous parler de cette technologie sur le magazine de TLD car je vais tester de nouveaux modules.

Vous n'avez pas compris un point ? Vous vous posez une question ? Vous pouvez nous contacter via le bouton Assistance sur votre gauche. N'hésitez pas à demander un rendez-vous téléphonique avec Domotics.

Vous avez aimé cet article ? Vous pouvez le partager sur vos réseaux sociaux pour soutenir son auteur et l'encourager à écrire de nouveaux articles ...

 

Cet article vous est proposé par Domotics: Domotics habite dans la région Toulousaine. Il est ingénieur en informatique et électronicien amateur. La domotique est pour lui une passion qu'il pratique depuis 1999. En 2003, il décide de partager ses expériences sur le magazine et le forum de touteladomotique.com.

En 2014, il crée sa société de conseils en Domotique ID2domotique.com et sa boutique en ligne laboutiquededomotique.com. Profitez de l'expérience et l'expertise de Domotics en faisant appel à ses services. Les conseils sont gratuits ...

Mise à jour le Samedi, 27 Juillet 2013 07:55  

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Recherche

Newsletter ?

Bon Plan

Instagram

Publicité



Connexion