La domotique et la sécurité (par Cmoi20) - Partie 2

Lundi, 08 Juin 2015 06:00 Cmoi20
Imprimer
Note des utilisateurs: / 3
MauvaisTrès bien 

Je vous propose aujourd’hui de nous intéresser un peu plus à la partie sécurisation de l’habitat des installations domotiques. Avant d’aller plus loin, sachez qu’une installation de domotique ne remplacera jamais totalement une alarme. Une alarme sera généralement plus fiable et mieux sécurisée que les installations que vous pourrez faire avec votre domotique. Si l’on ajoute les options d’intervention que proposent certaines sociétés de sécurité, vous avez un service qu’il vous sera très difficile d’égaler.

Je vois certaines personnes me répondre que toutes les options disponibles dans une alarme sont disponibles dans une installation domotique et qu’il suffit de bien s’entendre avec son voisin pour obtenir une intervention plus rapide que ne le ferait une société spécialisée. C’est vrai mais il est très rare que quelqu’un réalise une installation complète et qu’il pense à tous les détails qui font d’une alarme, un package dédié et optimisé pour cette fonction de sécurisation de l’habitat.

 

La domotique d’aujourd’hui permet facilement de mettre en place toute sorte de capteurs pour détecter une intrusion (capteur de mouvement, capteur d’ouverture, caméras, etc…). Il est également possible d’installer une ou plusieurs sirènes. On peut même envisager que lors d’une détection d’intrusion au rez-de-chaussée de votre logement, votre éclairage s’allume dans votre chambre pour vous prévenir sans alerter les cambrioleurs : Si vous êtes téméraires, vous pourrez intervenir, sinon vous pourrez simplement appeler la police. L’ensemble des box du marché proposent une gestion de ces capteurs et de ces systèmes d’alerte mais il faut souvent procéder à des configurations plus ou moins compliquées pour mettre en place un système de ce type. La box vous permet de faire le lien entre tous ces périphériques et va activer certains actionneurs (sirène, éclairage, ou toute autre action de votre choix) en cas de détection définie sur un ou plusieurs capteurs.

 

Les capteurs domotiques sont souvent alimentés par des piles, ce qui est bien pour continuer à protéger votre habitat lors de coupure de courant. Toutefois, la plupart des box ne sont pas ondulées et donc le lien entre les périphériques ne peut plus se faire dans ce cas. De plus, la gestion des piles usagées est encore mal faite dans la plupart des box et il est généralement compliqué de recevoir une simple alerte en cas de pile vide sur un périphérique. Un périphérique dont les piles sont vides, ne pourra pas vous alerter en cas d’infraction, ce périphériques ne sert à rien tant que vous n’aurez pas changé ses piles. Par opposition, un système d’alarme est censé vous alerter en cas de pile vide et vous demander de procéder au remplacement de façon automatique, et ceci sans aucune configuration particulière de votre part.

Les actionneurs ne sont généralement pas non plus ondulés. Il faut y penser lors de la mise en place de votre installation si vous désirez optimiser votre sécurisation d’habitat.

 

Les box de domotique sont souvent disponibles de l’extérieur (depuis Internet) pour vous permettre de réaliser certaines actions quand vous n’êtes pas chez vous. Il faut également faire attention à la sécurisation des accès à votre box de domotique. Un wifi ouvert, une authentification non crypté (ou trop simple) ou un système contenant trop de failles connues, risque de permettre à n’importe qui non seulement de rendre votre alarme inopérante mais aussi de déclencher votre alarme n’importe quand sans raison.

Il faut également penser aux méthodes d’activation et de désactivation de votre alarme, au positionnement de vos capteurs ou encore au fonctionnement de ceux-ci. La plupart des capteurs d’ouverture fonctionnent avec un système à base d’aimants, dans ce cas, le positionnement d’un aimant suffisamment puissant à l’extérieur de votre fenêtre peut parasiter son fonctionnement. Dans le cas d’un système à contacts, une simple feuille de papier aluminium permet de déjouer celui-ci. Penser donc bien à multiplier les sécurités.

Si vous faites le nécessaire pour que les points cités dans ce billet soient bien pris en compte lors de la réalisation de votre domotique sécurisante, vous devriez obtenir de bons résultats.

 

Vous n'avez pas compris un point ? Vous vous posez une question ? Vous pouvez nous contacter via le bouton Assistance sur votre gauche. N'hésitez pas à demander un rendez-vous téléphonique avec Domotics.

Vous avez aimé cet article ? Vous pouvez le partager sur vos réseaux sociaux pour soutenir son auteur et l'encourager à écrire de nouveaux articles ...

 

Cet article vous est proposé par CMoi20: Cmoi20 est consultant en sécurité informatique. Intéressé par ce domaine depuis toujours, il s'est lancé dans la domotique en 2013. Il vous propose maintenant de partager son expérience sur le magazine de Toute La Domotique.

Mise à jour le Lundi, 15 Juin 2015 21:10