Ajout d'un module X200PH sur ma piscine (Gael)

Mardi, 21 Juin 2016 06:00 Gael
Imprimer
Note des utilisateurs: / 26
MauvaisTrès bien 

Après un premier contact décevant avec le module X200pH, destiné à être connecté à une IPX800-V3, voici la suite de mes aventures. Je ne reviendrai pas ici sur les problèmes du module lors de ma première installation.  On repart à zéro, avec un X200pH réparé et vérifié par GCE (Merci au support).

Avant de parler du module lui même, je rappelle mon installation : `

- Ma piscine est une 8 x 4m, en béton banché. Elle est équipée d’une stérilisation par électrolyse, et d’une pompe péristaltique pour le pH.

Toute l’installation est visible ici. Vous pouvez aussi relire mon précédent article.

Le « problème » de mon installation, c’est qu’il n’est pas possible de connaître en permanence le pH et le taux de chlore du bassin. Les réglages de l’électrolyseur et de la pompe pH- se faisaient donc un peu « à la louche »... Le but du module X200pH est d’être intégré à Jeedom, qui va récupérer les données, calculer des moyennes et des tendances, et déclencher ou pas la mise en route des deux appareils au moment de la filtration.

Jeedom m’envoie également chaque matin les données sur mon téléphone sous forme de SMS (pH et potentiel RedOx). De même, il me prévient également par SMS si les valeurs sortent des limites que j’ai imposées.


Pour une meilleure qualité des résultats, j’ai choisi d’utiliser des chambres d’analyse « fabriquées maison ».

Il y en a 3 :

- Une pour la sonde pH reliée au X200pH

- Une pour la sonde RedOx reliée au X200pH

- Une pour la sonde pH reliée à la pompe péristaltique (qui gère la pompe si le pH est trop haut, mais qui est sans effet si le pH est trop bas)

 

Pour éviter tout parasite, les entrées et sorties des chambres, les supports métalliques des chambres, les vannes du by-pass sont tous reliés ensemble au pool-terre du bassin.

Passons désormais au module X200pH (prix public 68 Euros):

Il se présente sous la forme d’un module DIN, facilement adaptable dans un tableau électrique, et il se relie à l’IPX ou à l’un de ses modules annexes, via une nappe RJ12 fournie. Au dessus du module, il y a deux connexions : l’une pour la sonde pH (à gauche). L’autre pour la sonde RedOx (à droite).

Lors de l’installation, il est préférable d’étalonner les sondes, selon la procédure décrite dans le mode d’emploi fourni en PDF sur le site de GCE. C’est simple et rapide. Le module est reconnu directement dans l’interface de l’IPX, en module n°4. De même, il apparaît dans Jeedom.

Au niveau des enregistrements Jeedom, j’ai crée deux sources de données pour le pH, et deux sources pour le RedOx :

- Une source « brute », qui enregistre les résultats à intervalles réguliers, tels qu’ils sont reçus du module.

- Une source « moyenne » qui calcule une moyenne des résultats pour lisser le graphe.

Dans le cas de la source brute, j’ai des résultats tout à fait convaincants, avec une oscillation de 0,1 point. (pH entre 7,25 et 7,35)

(Sur ce graphe, les données les plus anciennes sont lissées) Dans le cas de la moyenne, les résultats sont encore plus linéaires.

Depuis l’installation, il y a maintenant 3 jours, j’ai effectué pas mal de tests :

- Les enregistrements via Jeedom

- Les contrôles et comparaison avec les réactifs à pH et au chlore.

- Des tests dans des solutions étalons.

- Les ajouts de bicarbonate dans le bassin, vu que mon pH était trop acide à cause des nombreuses pluies de ces derniers jours dans ma région.

 

Pour le moment, je dois dire que ce module réagit parfaitement aux diverses mesures que j’ai pu effectuer. Le pH indiqué est en correspondance avec le pH déterminé grâce aux réactifs. J’ai également comparé les mesures avec ou sans filtration (eau en mouvement ou eau stagnante) : les résultats sont quasi identiques, ce qui prouve que mes chambres sont bien utiles !

De même, le potentiel Redox semble stable lui également : (j’ai actuellement un taux de chlore relativement faible, donc potentiel RedOx faible).

Je continue ma surveillance encore quelques jours avant de confier la gestion complète des deux paramètres (pH et RedOx) à Jeedom, mais ça s’annonce vraiment très bien ...

De même, je peux garder facilement un œil sur les paramètres depuis ImperiHome, puisque les valeurs sont affichées en direct ... Pratique si je veux contrôler depuis mon lieu de vacances par exemple ...

Je dois dire qu’après ma première installation, j’étais très septique sur l’utilité de ce module. Aujourd’hui, et si sa fiabilité se confirme, il va devenir un élément indispensable dans la gestion de mon bassin !

 

Vous n'avez pas compris un point ? Vous vous posez une question ? Vous pouvez nous contacter via le bouton Assistance sur votre gauche. N'hésitez pas à demander un rendez-vous téléphonique avec Domotics.

Vous avez aimé cet article ? Vous pouvez le partager sur vos réseaux sociaux pour soutenir son auteur et l'encourager à écrire de nouveaux articles ...

Mise à jour le Lundi, 20 Juin 2016 21:31