Virtualisation domestique – Tutoriel XPEnology DSM 6.1.7 (Suite) – Partie 12

Mardi, 19 Juin 2018 06:00 Okimi
Imprimer
Note des utilisateurs: / 5
MauvaisTrès bien 

Pour compléter la première partie de l'article sur XPEnology et DiskStation Manager, l'OS des NAS Synology, je vais vous donner quelques astuces de configuration pour votre nouveau NAS. Certaines ont été glanées sur Internet et actualisées pour DSM 6.1 et XPEnology. Toutes ces astuces peuvent être applicables sur un vrai NAS Synology.

 

 

Personnaliser l'écran de connexion :

Si vous avez plusieurs NAS Synology et plusieurs machines virtuelles XPEnology, il peut être intéressant de personnaliser l'écran de connexion pour être sûr d'accéder au bon NAS.

C'est possible en allant dans Panneau de configuration puis Thème et en renseignant les 3 premiers champs. Vous pouvez par exemple avoir un thème et un fond d'écran différent pour chaque NAS et indiquer la dernière version du DSM et de Proxmox en cours.



Ajouter une centaine d'applications au Centre de paquets :

Si vous trouvez la liste des applications fournis pas Synology insuffisante, vous pouvez ajouter d'autres sources au centre de paquets. Le plus gros dépôt est celui de Syno Community. Voici la liste des paquets qu'il contient : https://synocommunity.com/packages

Ouvrez le Centre de paquets et cliquez sur l'onglet Paramètres. Dans la partie Niveau de confiance, cochez Synology Inc. et les éditeurs de confiance.

Rendez-vous ensuite dans l'onglet Sources de paquet et ajoutez le dépôt Syno Community avec comme emplacement http://packages.synocommunity.com/ . Après validation, un nouveau groupe Communauté va apparaître dans l'arborescence. Certains paquets ne sont disponibles qu'en version bêta. Pour les voir, allez dans l'onglet Bêta et cochez la case Oui.

 

DSM – Notifications par SMS avec un forfait Free Mobile :

L'opérateur de téléphonie Free intègre dans ses forfaits (à 2€ et plus) la possibilité d'envoyer des SMS à l'aide d'une ligne de commande HTTPS. Cette fonction est très utile, notamment sur un NAS Synology pour être averti rapidement d'un problème (santé système, état onduleur, panne disque, etc …). Par contre une connexion Internet fonctionnelle est nécessaire pour pouvoir envoyer la commande au serveur SMS de Free.

Pour commencer, accédez à votre compte Free Mobile : https://mobile.free.fr/moncompte/ et une fois connecté, allez dans l'onglet Gérer mon compte et Mes options. En bas de la liste, vous trouverez l'option Notification par SMS. Activez-la et notez la clé d'identification au service.

Sur votre NAS, rendez-vous dans le Panneau de configuration, puis dans Notification et cliquez sur l'onglet SMS. Cochez ensuite la case Activer les notifications par SMS et cliquez sur Ajouter un fournisseur de service SMS.

Dans le premier champ, donnez un nom à votre fournisseur SMS (le plus logique est de taper Free, mais vous pouvez l'appeler comme bon vous semble). Dans le champ URL SMS, copiez cette adresse :
https://smsapi.free-mobile.fr/sendmsg?user=11111111&pass=2222222222222&to=facultatif&msg=Hello+World

Sélectionnez ensuite la catégorie correspondant à chaque champ.

Une fois le fournisseur de service SMS créé, complétez le nom d'utilisateur qui correspond à votre identifiant Free Mobile à 8 chiffres et utilisez la clé d'identification que vous avez récupéré dans votre compte Free pour renseigner le mot de passe. Rentrez ensuite votre numéro de téléphone principal en utilisant le format international (0 remplacé par +33).

Il ne vous reste plus qu'à tester les notifications SMS en cliquant sur le bouton Envoyer un message SMS de test en bas de la page. Dans l'onglet Avancé vous pourrez choisir les notifications du système que vous désirez recevoir par SMS.

 

DSM – Forcer le numéro du volume à sa création :


Sur DiskStation Manager, les volumes sont numérotés à partir de 1 dans l'ordre de leur création et des numéros disponibles. Il n'est pas possible par la suite de modifier leur numéro d'identifiant. Cependant si, comme moi, vous souhaitez pouvoir migrer des disques durs depuis un NAS Synology physique vers un NAS virtualisé avec XPEnology tout en conservant toutes vos données, vous risquez un conflit entre volumes portant le même identifiant.

Je vous propose donc ci-dessous une astuce perso, certes un peu fastidieuse, mais qui va vous permettre de créer un volume 6 sur le disque virtuel SATA 5 de la VM. Si vous avez déjà créé un volume 1 comme expliqué dans la première partie de ce tutoriel, vous pouvez toujours suivre cette astuce et déplacer ensuite vos données vers le nouveau volume. Et comme j'ai pensé à vous, l'astuce suivante vous permettra de déplacer les paquets d'un volume à un autre sans devoir les désinstaller. Vous pouvez également appliquer ce tutoriel sur un vrai NAS Synology en utilisant un disque vierge sur un emplacement libre.

Dans la partie Matériel de votre machine virtuelle XPEnology, créez un nouveau disque de type IDE avec l'identifiant 3. Vous pouvez utiliser IDE 1 à 3, IDE 0 étant réservé à l'image de boot XPEnology et SATA 0 à 4, SATA 5 étant normalement déjà utilisé pour le disque virtuel du NAS. Donnez-lui une taille de 5 Go + 1 Go par volume réservé. Pour créer un volume définitif portant le numéro 6, nous allons devoir créer 5 volumes temporaires. Il faudra donc au minimum 10 Go de capacité pour le disque temporaire. Avant de valider la création du disque, cochez la case Aucune Sauvegarde pour éviter de l'intégrer à un Snapshot.

Une fois le nouveau disque créé, vérifiez dans la partie Options que le CD-ROM est toujours le périphérique de boot prioritaire puis démarrez la VM. Une fois dans l'interface du NAS, rendez-vous dans le Gestionnaire de Stockage.

Le disque SATA 5 apparait dans la 6ème case, en vert, suivi du disque de boot de XPEnology et du nouveau disque temporaire.


Allez ensuite dans la rubrique Volume et cliquez sur Créer.

Choisissez le mode Personnalisé

puis cochez Volumes multiples sur RAID.

Créez ensuite un nouveau groupe de disques

et sélectionnez le disque n°8 de 10 Go.

Validez l'avertissement et choisissez le type de RAID SHR ou Basic.

Le disque étant virtuel et temporaire, inutile de cocher la recherche de secteurs défectueux.

Sélectionnez ensuite le type de système de fichiers. Je choisis Ext4 juste pour avoir une distinction supplémentaire entre les volumes temporaires et le volume 6 qui sera en Btrfs.

Sur les 5 Go disponibles sur le disque virtuel temporaire, allouez 1 Go au premier volume.

Modifiez éventuellement la description pour marquer le statut temporaire du volume.



Un résumé de création s'affiche ensuite. Il ne vous reste plus qu'à confirmer en cliquant sur Appliquer.

Voilà, le premier volume temporaire est créé.


Renouvelez l'opération pour chaque volume supplémentaire (5 temporaires pour créer un numéro 6 définitif).
A partir de la création du 2ème volume vous devrez choisir le groupe de disques existant créé pour le 1er volume.
Pour la capacité, allouez 1 Go à chaque volume temporaire.


Une fois les 5 volumes créés vous obtenez un écran similaire à celui-ci :

Il ne vous reste plus qu'à créer le 6ème volume définitif en suivant la procédure de la 1ère partie du tutoriel XPEnology :

- Cliquez sur créer un volume et choisissez le mode rapide.
- Choisissez le disque 6 de 15 Go.
- Cochez ne pas rechercher les secteurs défectueux.
- Sélectionnez le type de fichiers Btrfs.
- Complétez la description.
- Validez la création du nouveau volume.

Vous n'avez plus alors qu'à supprimer le groupe de disques 1 pour supprimer d'un seul coup les 5 volumes temporaires.
Ensuite éteignez votre machine virtuelle, puis dans Proxmox, partie Matériel de la VM, détachez le disque temporaire IDE 3 et supprimez-le.

Votre premier volume commence désormais à 6.



Déplacer un paquet d'un volume à un autre :


Si vous avez besoin de supprimer un volume où sont installés quelques paquets, vous allez normalement devoir les désinstaller ce qui est fort contrariant quand vous utilisez des applications comme MariadDB, PHPmyadmin, Surveillance Station ou MailPlus qui sont assez lourdes à sauvegarder et restaurer. Il est heureusement possible de déplacer un paquet d'un volume à un autre. Par contre il faudra le faire en ligne de commande.

Pour commencer il faut arrêter le service correspond au paquet que l'on veut déplacer, soit en passant par le Gestionnaire de paquets, soit en passant par le panneau de configuration puis Centre d'infos et Services. Attention certains paquets sont liés à d'autres. Par exemple, si vous voulez stopper WebStation, il faudra aussi stopper Apache 2.4, PHP 5.6, PHP 7.0 et PHPmyAdmin.
Connectez vous ensuite au NAS avec Putty et le compte administrateur et élevez les droits avec la commande sudo su – suivie du mot de passe administrateur pour passez en root.

Les paquets sont stockés dans le répertoire /volume1/@appstore. Le numéro du volume dépend de votre paramétrage d'installation dans le Gestionnaire de paquets. Si vous n'avez qu'un seul volume, le choix est vite fait, sinon vérifiez l'emplacement de stockage de chaque paquet installé dans le Gestionnaire de paquets.

Commencez par lister le contenu du répertoire avec la commande ls /volume1/@appstore


Repérez bien le nom de l'application que vous souhaitez déplacer et tapez la commande :
mv /volume1/@appstore/[app_name] /volume2/@appstore  où [app_name] est le nom de l'appli.

Puis tapez cette commande pour supprimer le lien symbolique obsolète :
rm -fv /var/packages/[app_name]/target

Et enfin recréez le lien symbolique vers le nouveau répertoire de l'application :
ln -s /volume2/@appstore/[app_name] /var/packages/[app_name]/target

Il faudra refaire cette triple manipulation pour chaque paquet à déplacer. Exemple :
mv /volume1/@appstore/SurveillanceStation /volume2/@appstore
rm -fv /var/packages/SurveillanceStation/target   
ln -s /volume2/@appstore/SurveillanceStation /var/packages/SurveillanceStation/target


Pensez aussi à déplacer le dossier partagé parfois associé à l'application.



Augmenter la taille du disque virtuel :

Je vous avais dit dans la précédente partie qu'il n'était pas possible de redimensionner le disque virtuel utilisé par votre NAS XPEnology. Eh bien ce n'est pas tout à fait vrai ! Augmenter la taille du disque dans Proxmox n'a effectivement aucun effet au niveau de DSM. Mais je vais vous montrer une astuce pour contourner le problème. Vous devez par contre impérativement avoir activé le RAID SHR dans DSM pour pouvoir continuer (voir tutoriel 6.1).

Commencez par ajouter un 2ème disque virtuel à votre VM dans Proxmox. Pour augmenter de 5 Go l'actuel disque de 15 Go (10 Go disponible), créez un disque SATA 4 de 20 Go.

Démarrez la machine virtuelle et, une fois dans l'interface de DSM, ouvrez le Gestionnaire de stockage. Dans la rubrique Volume, sélectionnez le volume à augmenter et cliquez sur Gérer.

Vous avez dû deviner qu'une partie de l'astuce consiste à ajouter un disque au volume pour passer en RAID 1 avec protection des données (mirroring).

Sélectionnez donc le disque 5 (SATA 4) que vous venez de créer dans Proxmox.

Après confirmation, le gestionnaire de stockage va dupliquer le disque 6 sur le disque 5. Mais à ce stade vous n'avez toujours que 10 Go d'espace libre au lieu des 15 Go souhaités. C'est normal. En RAID SHR, DSM accepte des disques de taille différente (contrairement au RAID standard) mais la capacité du volume sera basée sur le plus petit des 2 disques.
Pour augmenter le volume, il va donc falloir augmenter la taille du 1er disque (le 6) pour que les 2 aient la même capacité. Et pour cela il va falloir détériorer le groupe de disque que vous vous êtes donné tant de mal à créer. Mais ne craignez rien, vous ne perdrez pas de données.

Eteignez votre NAS XPenology et retournez dans Proxmox. Dans la partie Matériel de la VM détachez le disque SATA 5 de 15 Go puis supprimez-le. Enfin recréez ce disque, toujours en SATA 5 mais avec une taille de 20 Go, comme le disque SATA 4.
Redémarrez la VM et reconnectez-vous au NAS. Le gestionnaire de stockage va s'ouvrir pour vous signaler la panne du disque 6.

Dans la partie Volume du gestionnaire, cliquez sur Gérer et validez l'action Réparer.

Choisissez ensuite le disque 6

et confirmez la réparation.

Le gestionnaire de stockage va dupliquer le disque 5 sur le nouveau disque 6 et va au passage augmenter la capacité du volume de 5 Go.

Une fois l'opération terminée, votre volume disposera de 5 Go d'espace libre supplémentaire. L'inconvénient de cette méthode est que la machine virtuelle occupe désormais 2 fois plus de place sur l'espace de stockage de Proxmox. Mais on va arranger ça …



Migrer d'un RAID SHR 2 disques à un RAID SHR 1 disque :

N'ayant pas assez d'espace sur mon serveur Proxmox de test pour conserver 2 disques virtuels en RAID 1 sur la VM XPEnology, j'ai repris ce tutoriel de 2015   https://www.cambier.org/2015/04/22/migrer-dun-mode-shr-avec-protection-de-donnees-a-un-mode-shr-sans-protection-de-donnees/ et je l'ai adapté à la configuration d'un NAS virtuel XPEnology.

Attention, il est très facile de détruire le volume complet et de perdre les données qu'il contient. Je vous conseille donc fortement de sauvegarder votre VM.
Pour ce tutoriel, je suis reparti de la configuration finale de la précédente astuce, à savoir un volume 6 en RAID 1 SHR constitué d'un disque 5 (SATA 4) que je souhaite supprimer et d'un disque 6 (SATA 5) que je veux conserver. Si votre configuration est différente vous devrez adapter les commandes ci-dessous.

Lancez Putty et connectez-vous à votre NAS XPEnology avec le compte administrateur. Puis passez en mode super-utilisateur (root) en tapant sudo su – et le mot de passe administrateur.

Tapez ensuite la commande :

cat /proc/mdstat

Vous devriez avoir en retour une réponse de ce genre :

Personalities : [linear] [raid0] [raid1] [raid10] [raid6] [raid5] [raid4] [raidF1]

md3 : active raid1 sde5[2] sdf5[1]
 10891008 blocks super 1.2 [2/2] [UU]

md2 : active raid1 sde6[1] sdf6[2]
 5236096 blocks super 1.2 [2/2] [UU]

md1 : active raid1 sde2[1] sdf2[0]
 2097088 blocks [12/2] [UU__________]

md0 : active raid1 sde1[1] sdf1[0]
 2490176 blocks [12/2] [UU__________]

unused devices: <none>



md0 et md1 correspondent aux partitions système (DSM) et Swap (Linux) qui fonctionnent en RAID sur tous les disques du NAS.  PAS TOUCHE !

Dans mon cas, les partitions qui contiennent les données sont md2 et md3. Les disques du NAS sont numérotés avec les lettres de l'alphabet. Le disque 1 (SATA 0) s'appellerait donc sda. Le disque 5 (SATA 4) à supprimer s'appelle sde et le disque 6 (SATA 5) à conserver se nomme sdf.

Je vais commencer par travailler sur md3 pour supprimer sde5. Mais vous pouvez aussi commencer par md2 pour supprimer sde6.
Tapez la commande suivante pour déclarer le disque 5 défaillant (attention, rappel : le chiffre 5 derrière sde n'a rien à voir avec le 5 du numéro du disque dans l'interface DSM) :

mdadm /dev/md3 -f /dev/sde5

Le volume va apparaître comme dégradé dans le gestionnaire de stockage du NAS (disque 5 en panne). Tapez ensuite cette commande pour le retirer de la matrice RAID :

mdadm /dev/md3 -r /dev/sde5

Le volume passe alors en "Normal" mais l'espace reste dégradé et le disque 5 est toujours  marqué "En panne".

Tapez maintenant la commande suivante pour forcer le RAID 2 disques à un seul disque.

mdadm --grow --raid-devices=1 --force /dev/md3

Tapez maintenant ces commandes pour travailler sur md2 et retirer sde6 :

mdadm /dev/md2 -f /dev/sde6

mdadm /dev/md2 -r /dev/sde6

mdadm --grow --raid-devices=1 --force /dev/md2

Le disque 5 disparait alors du volume 6 dans le gestionnaire de stockage. Eteignez maintenant le NAS et retournez dans Proxmox pour détacher le disque virtuel SATA 4. Vous pouvez ensuite le supprimer et redémarrer la VM.


A suivre :

Dans le prochain tutoriel, nous verrons comment virtualiser différentes versions de Windows.

 

NOUVEAU : Retrouvez nos articles en Vidéos sur YouTube

Mise à jour le Lundi, 18 Juin 2018 21:13