Virtualisation domestique – Tutoriel Android 7.1 (Nougat) – Partie 17

Mercredi, 25 Juillet 2018 06:00 Okimi
Imprimer
Note des utilisateurs: / 8
MauvaisTrès bien 

Après avoir vu précédemment comment virtualiser différentes versions de Windows, je vous propose de tester maintenant Android 7.1 (Nougat) sur votre serveur Proxmox. Je préfère cependant vous prévenir dés maintenant. L'intérêt de virtualiser Android est assez limité, d'autant plus que la machine virtuelle est gourmande en ressources processeur et mémoire et qu'il y a quelques contraintes d'utilisation. Mais j'ai quand même décidé d'ajouter ce tutoriel pour vous montrer que la virtualisation permet de tester facilement de nombreux systèmes d'exploitation. Et je ne doute pas que vous trouverez un petit intérêt dans cette VM, comme par exemple tester Imperihome.

 

 

Création de la machine virtuelle Android x86

Le principe de création reste le même que pour toute autre VM. Pour commencer vous devez récupérer une image ISO d'installation de Android, et plus précisément de Android-x86, une version non-officielle adaptée pour tourner sur les processeurs d'architecture x86 (32 bits) et x64 d'Intel et AMD. Le projet Android-x86 existe depuis de nombreuses années et a été créé à l'origine pour faciliter le travail des développeurs d'applications Android, en leur permettant d'installer le système d'exploitation Mobile de Google sur un PC.

Vous trouverez toutes les versions d'Android depuis la version 1.6 sur le site de www.android-x86.org. J'ai choisi pour ce tutoriel la version 7.1, dernière version stable à ce jour mais si vous êtes curieux, vous pouvez également tester la nouvelle version 8.1 (Oreo) encore en Release Candidate (entre version béta et stable).

Pour télécharger Android 7.1 (Nougat) r2 64 bits, cliquez sur ce lien :
https://osdn.net/projects/android-x86/downloads/67834/android-x86_64-7.1-r2.iso/

Pour télécharger Android 8.1 (Oreo) rc1 64 bits, cliquez sur ce lien :
https://osdn.net/projects/android-x86/downloads/69704/android-x86_64-8.1-rc1.iso/

Une fois l'image ISO de Android-x86 téléchargée, rapatriez-la dans Proxmox et commencez la création de la VM. Dans l'onglet Général, donnez un numéro ID à la VM et un nom.


Dans la partie CD-Rom de l'onglet OS, choisissez l'espace de stockage contenant l'image ISO de Android-x86 et sélectionnez le fichier d'installation. Dans la partie Guest OS choisissez Linux version 4.X Kernel.


Dans l'onglet Disque Dur, créez un disque de type VirtIO Block avec l'identifiant 0. Sélectionnez l'espace de stockage Local-lvm et rentrez une taille de disque de 4 Go à 8 Go. Android 7.1 occupe 2.2 Go une fois installé.


Dans l'onglet CPU, rentrez 1 socket et 2 cœurs minimum de type KVM64. Android-x86 est plutôt gourmand en ressources processeur. Si vous le pouvez, n'hésitez pas à affecter 3 ou 4 cœurs à la VM.

Dans l'onglet Mémoire, affectez 1536 Mo minimum en taille fixe (2048 Mo recommandés). Une plage variable ne sert à rien car le système va s'approprier toute la mémoire allouée.

Dans l'onglet Réseau, affectez à la machine virtuelle, une carte Ethernet de type VirtIO et conservez le mode Accès par pont proposé par défaut.

Le dernier onglet résume tous les paramètres de création de la VM :

Une fois la VM créée, rendez-vous dans sa partie Options pour désactiver l'émulation d'une tablette graphique et ainsi récupérer l'usage de la souris. Vous risquez malgré tout de rencontrer un problème de décalage du pointeur de la souris avec la console VNC.

Vous pouvez maintenant démarrer la machine virtuelle et commencer l'installation d'Android-x86. Dans le menu de boot, choisissez Installation – Install Android-x86 to harddisk et validez avec la touche Entrée du clavier.

Sélectionnez ensuite Create/Modify partitions et utilisez la touche de tabulation du clavier pour vous déplacer sur le bouton OK puis la touche Entrée pour valider.

A la question suivante, répondez No pour ne pas utiliser le mode de partitionnement GPT.

L'éditeur de partitions Cfdisk va ensuite s'ouvrir. Sélectionnez New puis Primary pour créer une partition principale.

Validez la taille proposée qui correspond à la capacité totale du disque virtuel de la VM puis sélectionnez l'option Bootable.

Enfin enregistrez les modifications avec Write et confirmez en tapant yes.

Sélectionnez Quit pour sortir de Cfdisk et poursuivre l'installation d'Android-x86.

Choisissez ensuite la partition que vous venez de créer et formatez-la avec le système de fichiers ext4.

Puis installez le gestionnaire de démarrage GRUB et autorisez la lecture et l'écriture sur la partition système.

Après une phase de copie des fichiers, le programme d'installation va vous proposer de démarrer Android-x86.

 

Configuration d'Android 7.1 Nougat :


Par défaut l'interface est en anglais. Commencez par changer la langue en cliquant sur English (UNITED STATES).

Puis, une fois en français, cliquez sur C'est parti.

Choisissez ensuite Configurer en tant que nouvel appareil et renseignez l'adresse mail de votre compte Google (ou créez un compte si vous n'en avez pas encore ou si vous voulez tester Android sans interagir avec votre compte principal).


Première contrainte : même après avoir changé la langue d'installation, le clavier est toujours en anglais. Voici quelques correspondances utiles azerty – qwerty :

a = q     m = ,     . = /     @ = shift 2

http://www.team-aaz.com/forum/trucs-astuces-divers/correspondance-entre-les-claviers-azerty-et-qwerty-t2624.html
Saisissez le mot de passe de votre compte gmail. Vous pouvez l'afficher lors de la frappe pour éviter les erreurs de correspondance clavier.

Puis validez les conditions d'utilisation des services Google.

Configurez ensuite les services Sauvegarde et stockage (Google Drive) et, après avoir cliqué sur le bouton PLUS, configurez les services Localisation et Maintenance.

Choisissez si vous voulez utiliser ou non l'appli Google.

Android va vous proposer de configurer quelques éléments supplémentaires, peu utiles dans le cas d'une machine virtuelle.

Il ne vous reste plus qu'à choisir l'aspect de l'écran d'accueil. Launcher3 correspond au mode tactile habituel des tablettes et Smartphones. Je préfère utiliser Taskbar qui va vous donner accès aux applications sous la forme d'un menu démarrer, plus pratique pour un usage à la souris.

Rendez-vous ensuite dans les paramètres Android puis dans Langues et saisie.

Choisissez Clavier physique et disposition du clavier Français pour reforcer le clavier en Azerty.

Par défaut Android a un délai de mise en veille très court et vous  allez vite vous retrouver devant un écran noir. Pour reprendre la main, appuyez sur la touche Menu de votre clavier. Rendez-vous dans les paramètres d'Affichage et Veille pour augmenter le délai d'éveil.

Vous pouvez maintenant lancer l'application Google Play Store et installer par exemple Imperihome.
Dernier point utile à connaître : l'extinction de la machine virtuelle. Inutile de chercher, l'interface d'Android ne dispose pas de bouton Arrêter/Redémarrer. Vous avez donc 2 possibilités pour éteindre proprement la VM.

Soit vous cliquez sur Arrêter (la VM) dans l'interface de Proxmox qui va alors envoyer un signal d'extinction à Android. C'est l'effet que provoquerait un appui sur le bouton ON/OFF de votre tablette ou Smartphone. Vous devrez ensuite retourner dans Android pour voir qu'une fenêtre est apparue vous proposant d'éteindre ou redémarrer le système.


Soit vous recherchez dans le Play Store (tapez shutdown Android) une application vous offrant un bouton extinction. Parmi le grand choix proposé, j'ai opté pour une petite application au nom explicite qui fait l'essentiel : extinction et redémarrage.

Lors du premier lancement, le système va vous demander les droits super-utilisateur (root). Dans la liste déroulante, choisissez Toujours se souvenir et cliquez sur Autoriser.

Ensuite vous pourrez choisir de redémarrer ou éteindre le système immédiatement ou simplement attendre la fin de la minuterie pour une extinction automatique.


A suivre :

Dans le prochain article nous verrons comment créer une machine virtuelle et un conteneur Linux Debian 9 (Stretch) qui pourront servir de base à Jeedom ou tout serveur Linux

 

NOUVEAU : Retrouvez nos articles en Vidéos sur YouTube

Mise à jour le Mardi, 24 Juillet 2018 20:47