Virtualisation domestique – Tutoriel DEBIAN 9 – Partie 18

Mardi, 31 Juillet 2018 06:00 Okimi
Imprimer
Note des utilisateurs: / 11
MauvaisTrès bien 

Après avoir vu précédemment comment virtualiser différentes versions de Windows puis Android 7.1, nous allons maintenant créer une machine virtuelle (KVM) Linux Debian 9 (Strech) qui pourra servir de base à la domotique, soit pour Jeedom ou Domoticz, soit pour tout autre application tournant sur Linux Debian.

 

La 2ème partie de ce tutoriel sera également l'occasion de découvrir une autre facette de Proxmox : la possibilité de créer un conteneur avec LXC (voir l'article 2 sur les différents modes de virtualisation). Nous allons donc aussi créer un conteneur Debian 9 et je vous détaillerai les avantages et contraintes de la conteneurisation LXC.


KVM – Création d'une machine virtuelle Debian 9.4

Allez c'est parti ! Si vous avez lu tous mes précédents articles, la création d'une machine virtuelle sous Proxmox avec KVM n'a plus de secret pour vous. Commencez par télécharger le fichier ISO d'installation de Debian 9 ici : https://www.debian.org/distrib/netinst

Il existe plusieurs versions de l'image d'installation. Celle qui nous intéresse est debian-9.4.0-amd64-netinst.iso (pour la version 9.4, dernière version à l'heure où je rédige ce tutoriel) que vous trouverez dans la rubrique Petits CD ou clefs USB et le lien de téléchargement amd64. Cette image contient l'essentiel de Debian 9 et fait moins de 300 Mo. Mais elle nécessite une connexion Internet active pour l'installation de certains paquets.


Une fois l'image ISO de Debian 9 téléchargée, rapatriez-la dans Proxmox et commencez la création de la VM. Dans l'onglet Général, donnez un numéro ID à la VM et un nom.


Dans la partie CD-Rom de l'onglet OS, choisissez l'espace de stockage contenant l'image ISO de Debian 9 et sélectionnez le fichier d'installation. Dans la partie Guest OS choisissez Linux version 4.X Kernel.

 

Dans l'onglet Disque Dur, créez un disque de type VirtIO Block avec l'identifiant 0. Sélectionnez l'espace de stockage Local-lvm et rentrez une taille de disque de 5 Go minimum (Debian 9 occupe environ 1.5 Go une fois installé, sans interface graphique).

Selon l'usage que vous souhaitez faire de cette VM Debian, vous aurez probablement besoin de plus d'espace disque. Avec 6 Go et Jeedom fraichement installé, il vous restera environ 2 Go de libre sur la partition Root. Si vous souhaitez installer l'interface graphique ou une autre distribution Linux comme Lubuntu ou Mint, prévoyez au moins 8 Go dés le départ. Vous pourrez toujours par la suite augmenter la capacité du disque virtuel. La méthode est la même que pour Windows XP (voir tutoriel 7 partie 4).


Dans l'onglet CPU, rentrez 1 socket et 1 cœur de type KVM64. La encore, selon l'usage de la VM, 2 cœurs seront recommandés (Jeedom, Plex, …).


Dans l'onglet Mémoire, affectez 384 à 1024 Mo en plage variable. Linux gère nativement la mémoire dynamique.

Dans l'onglet Réseau, affectez à la machine virtuelle, une carte Ethernet de type VirtIO et conservez le mode Accès par pont proposé par défaut.


Le dernier onglet résume tous les paramètres de création de la VM :


Une fois la machine virtuelle créée, vous pouvez la démarrer et commencer l'installation de Debian 9. Dans le menu de boot, choisissez Graphical install pour pouvoir utiliser la souris ou sinon juste install pour tout gérer au clavier.

Sélectionnez ensuite la langue d'installation puis la situation géographique.

Vient ensuite le choix de la disposition du clavier puis une première barre de progression va apparaître.

Donnez un nom à la machine,

et renseignez un nom de domaine. Si vous n'en avez pas, laissez home par défaut.

Après, renseignez le mot de passe du compte superutilisateur (root). Je vous conseille vivement d'afficher le mot de passe en clair lors de la saisie pour être sûr de ne pas faire de faute de frappe. Et débrouillez-vous pour ne pas l'oublier par la suite …

L'installateur va ensuite vous demander de créer un utilisateur courant, avec des droits plus restreints que ceux du superutilisateur.

Renseignez le mot de passe de l'utilisateur courant.

Vient maintenant la phase de partitionnement du disque (virtuel). Choisissez la première option qui convient dans la majorité des cas : Assisté – utiliser un disque entier.


Puis sélectionnez le disque virtuel vda que vous avez créé dans la VM.


Si vous ne comptez pas créer vos documents depuis la VM (par exemple avec l'interface graphique + appli bureautique) et les stocker sur le disque virtuel, il n'est pas utile d'avoir une partition /home séparée. Choisissez donc le premier choix : Tout sur une seule partition.

Validez ensuite le partitionnement proposé. Vous remarquerez que Debian crée une partition d'échange Swap (mémoire virtuelle "de secours") assez conséquente par rapport à la capacité totale du disque virtuel. Personnellement, n'ayant pas beaucoup d'espace libre sur le SSD de mon serveur, ça me dérange. Si vous êtes comme moi, utilisez GParted pour réduire un peu la partition Swap au bénéfice de la partition Root quand l'installation sera terminée.


Après avoir appliqué les changements de partition sur le disque, l'installateur va copier les fichiers du système.


Puis viennent les étapes de gestion des paquets (logiciels). Cochez Non pour l'analyse d'un autre lecteur CD,


et sélectionnez le pays d'où vous souhaitez télécharger les paquets.


Choisissez après un serveur de téléchargement de préférence proche de votre emplacement géographique ou à défaut dans les premiers de la liste en gardant à l'esprit que  ftp.fr.debian.org est très fréquenté et donc parfois plus lent.

Passez l'étape du mandataire HTTP,

et évitez de transmettre les statistiques d'utilisation de votre Debian.

Vous arrivez maintenant sur le choix des logiciels à installer. Vous devez choisir au  minimum le serveur SSH et les utilitaires usuels du système. Le reste dépendra de l'usage prévu pour votre VM Debian. Si vous souhaitez installer une interface graphique, vous devez choisir environnement de bureau Debian et cocher l'une des 6 cases qui suivent. Pour la virtualisation, LXDE et XFCE sont des bureaux légers qui suffisent amplement.

Après la phase d'installation des logiciels, vous arriverez sur l'installation du programme de démarrage GRUB qui va permettre de lancer Debian au démarrage de la VM. Cochez Oui et sélectionnez le disque /dev/vda principal.

L'installation est maintenant terminée ! Dans Proxmox, vous pouvez détacher l'image ISO du lecteur CD de la machine virtuelle et cliquez sur Continuer pour redémarrer la VM Debian.

 

Première connexion et mise à jour

Pour accéder à votre VM Debian, vous avez deux possibilités : soit la console VNC de la machine virtuelle dans Proxmox, soit le logiciel Putty (pour Windows). Avec la console, vous pouvez vous logger directement avec le compte superutilisateur Root.

Avec Putty il faudra d'abord se connecter avec le compte utilisateur que vous avez créé lors de l'installation de Debian puis élever les droits en tapant  su -  suivi du mot de passe superutilisateur. En effet depuis la version 9 (Stretch), l'accès distant SSH est désactivé pour le compte Root.

Mais votre premier problème va être de retrouver l'adresse IP de la VM Debian, car par défaut le réseau est configuré en DHCP. Vous pouvez utiliser Advanced IP Scanner (voir mini tuto à la fin de l'article 5.1 sur OMV 4) mais le plus rapide à mon avis est de passer par le Shell Proxmox pour affecter une IP fixe à la VM.

Une fois connecté à la VM, tapez la commande suivante pour éditer le fichier de configuration réseau :

nano /etc/network/interfaces

Remplacez le terme dhcp par static et ajoutez les lignes suivantes (en rouge) pour renseigner l'adresse IP désirée (exemple suivant à adapter), le masque de sous-réseau, la passerelle et le serveur DNS.

auto eth0
iface eth0 inet static
address 192.168.1.161
netmask 255.255.255.0
gateway 192.168.1.1
dns-nameservers 192.168.1.1


Appuyez ensuite sur les touches CTRL et O pour enregistrer et CTRL et X pour quitter l'éditeur nano. Puis redémarrer la VM en tapant reboot.

Après le redémarrage de la VM, reconnectez-vous avec la nouvelle adresse IP via Putty ou continuez avec le Shell Proxmox. Il ne vous reste plus qu'une manipulation à faire : mettre à jour le système. Pour cela tapez les commandes suivantes :

apt-get update
apt-get dist-upgrade -y


Voilà, votre machine virtuelle Debian 9 est prête à l'emploi. Je vous conseille vivement d'installer Fail2ban en vous inspirant du tutoriel de l'article 4.3 – Sécuriser Proxmox. Cette étape est par contre inutile si vous comptez installer Jeedom car Fail2ban est déjà intégré au script d'installation de la version 3.


Interface graphique :

Si vous êtes réfractaire à la ligne de commande et que vous n'avez pas installé d'interface graphique, il est encore possible de le faire. Mais je vous le déconseille si vous comptez dédier votre VM à un usage serveur. Une interface graphique occupe plus de place sur le disque et consomme plus de ressources CPU et mémoire. Je peux quand même vous recommander 2 bureaux relativement légers : LXDE et XFCE.


Pour installer LXDE, tapez la ligne de commande suivante :

apt-get update && apt-get install lxde

ou celle-ci pour XFCE :

apt-get update && apt-get install xfce4

Une fois les paquets installés, l'interface graphique se lance en tapant :

startx

Si vous rencontrez une erreur au lancement de LXDE, initx devrait régler le problème :

apt-get install initx




Rattacher un périphérique USB à la VM :


Petit rappel pour ceux qui n'ont pas lu tous les articles précédents : si vous souhaitez rattacher une clé USB (comme une clé Z-Wave+ Aeotec Z-Stick Gen5 dans l'exemple ci-dessous), allez dans la partie Matériel de la VM et cliquez sur le menu Ajouter puis USB Device.

Choisissez de préférence Use USB Vendor/Device ID qui permet de rattacher le périphérique en fonction de son n°  d'identification interne et non de son port. Vous pourrez ainsi le raccorder à une autre prise USB du serveur sans devoir recommencer le rattachement.


Pour utiliser le mode USB 3.0, cochez la case en bas de la fenêtre (ne concerne que les périphériques de stockage).

Pour utiliser une clé Bluetooth dans une machine virtuelle, vous devez bien sûr rattacher la clé, mais vous devez aussi installer le gestionnaire Bluetooth dans la VM :

apt-get update && apt-get install bluetooth -y

Si la clé Bluetooth n'est pas reconnue dans l'application, tapez les commandes suivantes pour activer la clé :

bluetoothctl
power on
exit


 

Installation de Jeedom (machine virtuelle KVM) :


Je reviendrai sur l'installation de Jeedom sur un conteneur LXC dans la prochaine partie de l'article mais pour les plus impatients voici la procédure d'installation sur une VM Debian 9 (KVM), extraite de la documentation officielle (dernière rubrique Autres) : https://jeedom.github.io/documentation/installation/fr_FR/#tocAnchor-1-27

Une fois connecté avec le compte superutilisateur root à votre VM Debian 9 et après avoir mis à jour le système, tapez ces commandes pour installer Jeedom :

wget https://raw.githubusercontent.com/jeedom/core/stable/install/install.sh
chmod +x install.sh
./install.sh

Jeedom est ensuite accessible en tapant l'adresse IP de la machine virtuelle dans un navigateur Internet. Par défaut le nom d'utilisateur est admin et le mot de passe admin. Je vous invite à lire ensuite la documentation https://jeedom.github.io/documentation/premiers-pas/fr_FR/index pour une première prise en main.



Installation de Domoticz :


Actuellement si vous tentez d'installer Domoticz sur Debian 9 vous rencontrerez un problème de connexion à l'interface, alors que sur la dernière version de Raspian (Raspberry Pi) Domoticz fonctionne très bien.

Je vous conseille donc, en attendant que le problème soit solutionné, d'installer Domoticz sur une VM Debian 8 (Jessie), la procédure étant la même que pour Debian 9, et de taper ces 2 commandes pour installer ensuite Domoticz :

apt-get install curl
curl -L install.domoticz.com | bash


La documentation est disponible sur le wiki : https://www.domoticz.com/wiki/Main_Page

 


A suivre :

Dans la prochaine partie nous verrons comment créer un conteneur LXC Debian 9 sous Proxmox et je vous résumerai les différences entre la virtualisation KVM et la conteneurisation LXC.

Vous retrouverez le sommaire et d'autres informations dans le sujet dédié à cette suite d'article sur le forum :  http://www.touteladomotique.com/forum/viewtopic.php?f=18&t=19434

 

NOUVEAU : Retrouvez nos articles en Vidéos sur YouTube

Mise à jour le Lundi, 30 Juillet 2018 21:24